Recherche

Vatican News
Une péruvienne célèbre l'élection de Pedro Castillo à la présidence, le 19 juillet à Lima. Une péruvienne célèbre l'élection de Pedro Castillo à la présidence, le 19 juillet à Lima.   (AFP or licensors)

L'Église péruvienne exhorte à défendre la démocratie

À l'occasion du bicentenaire de l'indépendance du pays, la conférence épiscopale péruvienne lance un appel à défendre fermement les institutions démocratiques et à œuvrer pour la réconciliation et l'amitié sociale.

«Restons vigilants», telle est l'invitation des évêques péruviens à l'occasion des célébrations du Bicentenaire de l'Indépendance du Pérou qui se déroulent du 28 au 30 juillet. Construire une nation libre et souveraine était la motivation de ceux qui ont vu l'urgence de se tailler un avenir en tant que nation, cependant, aujourd'hui la priorité est de «défendre fermement les institutions démocratiques», déclare la Conférence épiscopale péruvienne (CEP) dans un message publié à la veille des célébrations.

Rejeter toute forme de violence

«Défendons fermement les institutions démocratiques de notre cher Pérou, afin de construire la paix et le développement humain intégral, en rejetant toute forme de violence, d'où qu'elle vienne, car nous ne devons pas rééditer un passé qui a ensanglanté notre patrie et dont les blessures ne sont pas encore cicatrisées», peut-on lire ce texte qui accompagne un message vidéo de Mgr Miguel Cabrejos Vidarte, archevêque de Trujillo et président de la conférence épiscopale péruvienne.

Réconciliation et amitié sociale

Le prélat péruvien rappelle que l'engagement pour la réconciliation et l'amitié sociale est inéluctable pour les chrétiens. D'où l'exhortation à renouveler «l'option pour la vie et le respect de la dignité des personnes», en particulier les plus pauvres et les plus vulnérables, mais aussi les familles, qui subissent aujourd'hui les conséquences douloureuses de la pandémie. Dans ce contexte, l'archevêque apprécie le programme de vaccination et les soins de santé fournis dans le pays, malgré les limites.

Travail collectif et fraternel

«Engageons-nous tous à renforcer le travail collectif, fraternel et solidaire pour la santé intégrale de notre peuple», réitère également le président de l'épiscopat péruvien, tout en exhortant tous les citoyens à construire et non à détruire, à commémorer ensemble le bicentenaire de l'indépendance, afin que «personne ne soit laissé de côté», comme le dit souvent le Pape François.

Dépasser les différences et la polarisation

Les évêques péruviens réaffirment aussi leur engagement à rechercher l'unité à travers «un dialogue sincère, créant des ponts de communion et de solidarité, pour dépasser les différences et la polarisation». De même, l'épiscopat réaffirme, dans son message, la volonté de l'Église, «présente et proactive dans la naissance de la République», de continuer à travailler avec une «écoute active» dans tous les secteurs sociaux, dans le respect de la dignité et des droits de chaque personne, en particulier des femmes et des enfants.

Penser aux générations futures

Le message se conclu enfin par un appel à prendre soin de la Création, de la grande biodiversité et de la richesse linguistique des peuples autochtones, «en pensant toujours aux générations actuelles et nouvelles».

Vatican News Service

28 juillet 2021, 11:55