Recherche

Vatican News
Le Temple du Parthénon sur l'Acropole à Athènes en Grèce. Le Temple du Parthénon sur l'Acropole à Athènes en Grèce.  

Grèce: un nouvel archevêque nommé à Athènes

Le Pape François a nommé le jésuite Mgr Theodoros Kontidis archevêque d’Athènes et administrateur apostolique ad nutum Sanctae Sedis de Rhodes en Grèce, mercredi 14 juillet 2021. Celui qui était jusqu’à présent curé de la paroisse Saint-André-Apôtre de Patras remplace à cette fonction Mgr Sevastianos Rossolatos, ayant présenté sa démission.

Le nouvel archevêque d’Athènes, Mgr Theodoros Kontidis, est né à Thessalonique le 11 mars 1956. Après des études secondaires à Athènes, il s'installe à Rome, au Collège Pontifical Grec de Saint Athanase, et suit des cours de philosophie à l'Université pontificale Grégorienne.

Après être passé par l’université catholique de Louvain en théologie, il entre à la Compagnie de Jésus en 1983. À la fin de son noviciat, il obtient une licence en théologie au Centre Sèvres à Paris.

Ordonné prêtre le 9 octobre 1988, il a été vicaire et curé de la paroisse du Sacré-Cœur à Athènes. Après sa profession solennelle en 1995, il est nommé responsable de la pastorale des jeunes, supérieur de sa communauté religieuse à Athènes, directeur d'une revue et d'une maison d'exercices spirituels.

De 2021 à aujourd'hui, il a été curé de la paroisse de Saint-André l'Apôtre à Patras au nord de la péninsule du Péloponnèse. Outre le grec moderne, il parle l'italien, le français et l'anglais.

Une Église catholique romaine grecque minoritaire

Dans un pays où l'Article 3 de la Constitution mentionne «l'Église orientale orthodoxe», comme Église officielle de l'État, les catholiques romains représentent une minorité religieuse, malgré le partage de nombre de traditions et coutumes avec les orthodoxes grecs, en particulier sur les milliers d’îles que compte le pays.

Les catholiques romains grecs de naissance représentent 0.5% de la population, soit 50 000 personnes. La plupart d'entre eux sont descendants de Vénitiens et de Génois, suite à l'occupation de ces deux républiques maritimes du XIII ème au XVIII ème siècles. Les origines de ces catholiques grecs remontent même à la Bavière, lorsque les soldats du royaume sont venus par milliers accompagner le prince bavarois Othon Ier, cousin de l’impératrice Sissi, et premier souverain de la Grèce moderne, dans les années 1830.  

14 juillet 2021, 12:00