Recherche

Vatican News
2020.05.01 Vangelo del giorno eucarestia pane vino

Méditation du 17è dimanche ordinaire B: «On mangera, et il en restera»

Le Père Jésuite Michel N'tangu nous présente la méditation avec les lectures du dimanche du 17ème dimanche ordinaire B.

Chers Sœurs et Frères dans la foi,

En ce dimanche du temps ordinaire liturgique, la première lecture et l’évangile que nous allons écouter aujourd’hui nous parlent l’épisode de la nourriture distribuée aux gens par le prophète Elisée et celui de la multiplication de pains au désert par Jésus. Ces deux images préfigurent la réalité contenue dans le pain eucharistique pour un monde nouveau.  Aujourd’hui, nous sommes invités à contempler Jésus comme le nouveau Moïse qui nous entraîne dans un nouvel exode vers la terre promise. Et en même temps, il est le nouveau prophète, il est le Messie qui est capable de donner de la nourriture matérielle et de la nourriture spirituelle à l’humanité toute entière. C’est lui que nous célébrons dans nos eucharisties comme le pain de Vie pour un monde nouveau.

La première lecture du deuxième livre des Rois, (2 Rois 4,42-44) évoque la scène de vingt pains d’orge et du grain frais dans un sac que l’on apporta au prophète Elisée pour être distribués à cents personnes. Celui-ci déclara « Donne-le à tous ces gens pour qu’ils mangent car ainsi parle le Seigneur : «On mangera, et il en restera ».

A l’image du prophète Elisée, l’évangile de St Jean (Jn 6,1-15) aborde cette réalité à travers l’histoire d’une foule affamée au désert, mais qui sera nourrie à satiété à travers le geste d’un garçon qui présente à Jésus cinq pains d’orge et deux poissons. C’est presque rien ! Mais ce garçon nous rappelle que tout ce que nous donnons de nous-mêmes dans la foi, malgré la pauvreté de nos moyens, Dieu est capable de transformer ce don en nourriture pour la multitude.  Jésus dit aux disciples « Faites asseoir les gens » ; Il y avait beaucoup d’herbe à cet endroit. Ils s’assirent donc, au nombre d’environ cinq mille hommes. Alors Jésus pris les pains et, après avoir rendu grâce, il les distribua aux convives ; il leur donna aussi du poisson, autant qu’ils en voulaient ».

Quelle est leçon théologique de l’évangile d’aujourd’hui ? À travers les siècles, les chrétiens dans tous les continents ont toujours reconnu le Christ dans la fraction du pain et dans l’Eucharistie comme action de grâce au service du prochain pour un monde nouveau. Aujourd’hui encore, Jésus nous invite à participer activement à sa mission de nourrir les gens et ainsi participer à la surabondante prodigalité de Dieu pour notre monde.  Mais l’évangile de St Jean conclut que la foule voulait faire de Jésus un prophète et un roi à la vue du signe qu’il a accompli, « …alors, de nouveau il se retira dans la montagne, lui tout seul ».

Prions le Seigneur afin que nous puissions résister à l’emprise illusoire de la foule qui cherche souvent à vouloir transformer la mission du Christ en une entreprise purement des réalités matérielles et non spirituelles. Amen !

Méditation 17ème dimanche B avec Père Michel N'tangu SJ
24 juillet 2021, 14:38