Recherche

Vatican News
Messe dans une église de Port-au-Prince, le 15 avril 2021. Messe dans une église de Port-au-Prince, le 15 avril 2021. 

Haïti: les évêques condamnent un meurtre «inadmissible» et appellent au dialogue

La Conférence des Évêques d’Haïti s’est exprimée dans un communiqué peu après l’assassinat du chef de l’État Jovenel Moïse, survenu dans la nuit de mardi à mercredi 7 juillet.

Au nom de tous les évêques d’Haïti, le président de la conférence épiscopale Mgr Launay Saturné dit avoir appris avec «stupéfaction» la nouvelle de l’attaque contre le président de la République Jovenel Moïse et son épouse, qui a coûté la vie au chef de l’État haïtien – Martine Moïse, grièvement blessée, a été transférée en Floride pour être soignée.

La conférence des évêques d’Haïti «déplore et condamne ce meurtre inadmissible et révoltant» qui vient «marquer un tournant regrettable» de l’histoire du pays. Le «choix délibéré de la violence», note l’épiscopat, devient pour une large partie de la population une «méthode de survie et de règlement des différends». Mais il s’agit là d’une spirale dangereuse, avertissent les évêques, qui «n’aidera jamais notre pays à sortir de cette impasse politique». La solution réside plutôt dans «le dialogue, le consensus, l’esprit du compromis pour l’intérêt supérieur de la nation, pour le bien commun du pays», est-il rappelé.

Changer de mentalité pour le bien de la nation

La conférence épiscopale invite donc vigoureusement les Haïtiens à «dépasser leur orgueil personnel et leurs intérêts de groupes» pour viser le bien commun. «Déposez les armes! Optez pour la vie! Choisissez enfin le vivre ensemble fraternel dans l’intérêt de tous et dans l’intérêt d’Haïti!», demandent enfin les évêques, avant de confier leur pays à l’intercession de sa sainte patronne, Notre-Dame du Perpétuel Secours.

L’assassinat du président doit être l’occasion de «créer le changement de mentalité», expliquait hier à notre micro Mgr Alphonse Quesnel, évêque de Fort-Liberté. «Maintenant nous sommes obligés de nous mettre ensemble parce qu’il y a la nation en jeu».


08 juillet 2021, 09:08