Recherche

Vatican News
Les Cornouailles britanniques au sud de la Manche occidentale. Les Cornouailles britanniques au sud de la Manche occidentale.   (AFP or licensors)

Les évêques de la Manche appellent à un meilleur traitement des réfugiés

Les évêques anglicans et catholiques des deux côtés de la Manche, ont renouvelé leur appel pour un «meilleur traitement» de tous les migrants sans papiers, vulnérables, qui sont entrés en France et tentent de rejoindre la Grande-Bretagne.

Dans une déclaration commune publiée à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, six évêques rappellent que ces étrangers «qui sont exilés de leur patrie» sont «des semblables qui méritent d'être aidés à trouver des lieux où ils peuvent vivre dans la dignité et contribuer à la société civile».

L’archevêque de Lille, Mgr Laurent Ulrich, et l’évêque d'Arras, Mgr Olivier Leborgne, dont le diocèse inclut les villes de Boulogne-sur-Mer et Saint-Omer, ont signé cette tribune aux côtés des évêques de Bruges, Douvres, Southwark et Gibraltar. Tous observent «avec tristesse le manque d'espérance qui pousse les personnes en détresse à être exploitées par les trafiquants et à ajouter aux profits de leur commerce illégal».

Le soutien chaleureux des habitants de la région

Les responsables ecclésiastiques attirent toutefois l'attention sur certains signes positifs, se disant «encouragés par ceux qui offrent généreusement un soutien financier et matériel, du temps et des compétences, un abri et un logement, quelle que soit leur conviction religieuse». 

 

Ces personnes, remarquent-ils, «ignorent les mythes qui conduisent aux préjugés et à la peur qui, apparemment, empêchent les politiciens de créer des politiques nouvelles et constructives qui vont au-delà de la fermeture des frontières et de l'emploi d'un plus grand nombre d'agents de sécurité».

Encourager les résidents à créer un climat d'accueil

De leur côté, les six évêques réaffirment leur engagement «à encourager les résidents à créer un climat d'accueil et de compréhension pour les étrangers qui partagent les espérances et les besoins de toute l'humanité.»

Les conditions épouvantables des camps de Calais

L'appel fait suite au sauvetage, le 19 juin, de 80 migrants par les autorités françaises alors qu'ils tentaient de traverser la Manche pour rejoindre le Royaume-Uni. Près de 10 000 migrants ont tenté cette traversée en 2020, soit quatre fois plus qu'en 2019. Le Secours catholique de la ville côtière française de Calais, où beaucoup de ces migrants se concentrent pour vivre dans des camps de tentes de fortune, a dénoncé à plusieurs reprises leur sort en appelant à une solution à cette crise humanitaire.

22 juin 2021, 11:18