Recherche

Vatican News
A Dili, capitale du Timor-oriental, le 9 avril. A Dili, capitale du Timor-oriental, le 9 avril.   (AFP or licensors)

Timor oriental: l'appel de l'Église pour reconstruire le pays après les inondations

Un mois après les graves intempéries qui se sont abattues sur ce petit pays d'Asie du Sud-Est, la communauté catholique locale lance un appel à la solidarité.

Un mois après les pluies torrentielles et les inondations qui ont dévasté le Timor Oriental, faisant plus de 90 morts, l'Église locale lance un appel pour la reconstruction du pays. C'est le cas en particulier de la religieuse portugaise Cristina Macrino, des Sœurs Réparatrices de Notre-Dame de Fatima, pour qui “la normalité est loin d'être une réalité”, notamment à cause de la pandémie de Covid-19 qui ralentit l'acheminement de l'aide aux sinistrés.

La capitale du pays, Dili, est entourée d'un “cordon sanitaire” qui entraîne plusieurs restrictions à la distribution de produits de première nécessité, de nourriture et de médicaments aux familles dans le besoin. “Notre économie est très pauvre, poursuit la religieuse, c'est pourquoi nous lançons une campagne de solidarité pour acheter de la nourriture, de l'eau, des kits d'hygiène sanitaire, des bâches imperméables et des moustiquaires. L'initiative sera partagée sur Facebook sur une page spéciale”.

Outre les Sœurs Réparatrices de Notre-Dame de Fatima, une aide a été envoyée à Dili et aux districts de Liquiçá, Manatuto et Viqueque par l'intermédiaire de plusieurs congrégations portugaises, dont les Sœurs Conceptionnistes des Pauvres, les Servantes de la Divine Eucharistie et de la Mère de Dieu, les Franciscains Capucins et les Frères de Saint Jean de Dieu. “Les gens sont reconnaissants et ressentent un soulagement pour les biens reçus, affirme sœur Cristina, mais un soutien à long terme est nécessaire, pour les ménages composés de 8 à 10 personnes”.

 

 

17 mai 2021, 16:42