Recherche

Vatican News
Devant le Grossmünster de Zurich, le 5 mars 2021 Devant le Grossmünster de Zurich, le 5 mars 2021 

Troisième édition de la Nuit des églises en Suisse ce 28 mai

La Nuit des églises implique huit cantons suisses ce vendredi soir. Les visiteurs pourront franchir gratuitement jusqu’à minuit le seuil d’édifices religieux chrétiens, à l’heure où les mesures liées à la pandémie de coronavirus s’assouplissent dans le pays.

«Un signe synonyme de redémarrage et de sortie de l’isolement»: ainsi les organisateurs de la Nuit des églises en Suisse envisagent-ils cette édition 2021. L’évènement se déroule sur fond d’une pandémie en recul sur le territoire helvétique, le taux d’incidence - nombre de nouveaux cas en 14 jours pour 100 000 habitants – étant passé de 309 au 1er mai à 150 nouveaux cas au 26 mai.

L’évènement œcuménique implique des églises et des temples situés dans huit différents cantons : Argovie, Berne, Jura, Soleure et Nidwald (déjà participants en 2016 et 2018), ainsi que Zurich, Fribourg, et les Grisons. Les organisateurs se réjouissent de cette expansion au fil des années et du caractère désormais quadrilingue de l’initiative, les quatre langues nationales – français, allemand, italien et romanche - étant représentées par les cantons impliqués.

La Nuit des églises «relie les gens par-delà des frontières paroissiales, ecclésiales, confessionnelles et linguistiques, expliquent les coordinateurs de l’évènement dans un message. Elle ouvre les portes des églises à des personnes qui participent peu aux activités qui y sont habituellement proposées (…), donne un regain de vie et de diversité à l’Église et invite à un voyage initiatique sur le terrain spirituel et séculier de ce qui façonne l’être Église».

Organisée pour la première fois le 17 septembre 2016 dans 80 églises du canton d'Argovie, l'initiative a pris de l’ampleur et propose aujourd’hui différents évènements gratuits menés par des bénévoles : temps de prière, débats sur des thèmes d’actualité, musique, visites guidées… Elle débute en général en fin de journée et se termine à minuit, le plus souvent par un temps de prière contemplative. «Le format de cette manifestation a du succès et c’est contagieux: de nombreuses personnes ont l’occasion d’y voir l’Église, la religion et la foi d’un autre œil», notent les organisateurs de la Nuit des églises.

Les visiteurs sont invités à respecter les mesures de précaution liées à la pandémie de coronavirus, toujours valables bien que le Conseil fédéral ait annoncé mercredi une série de mesures d’assouplissement, incluant de nombreuses réouvertures et la hausse du nombre maximal de participants à des évènements publics.

28 mai 2021, 12:02