Recherche

Vatican News
Le président américain Joe Biden lors du sommet virtuel sur le changement climatique, le 23 avril. Le président américain Joe Biden lors du sommet virtuel sur le changement climatique, le 23 avril.   (ANSA)

Les évêques américains saluent le retour des Etats-Unis dans l'accord de Paris

Les évêques des États-Unis se félicitent de l'engagement renouvelé à lutter contre le changement climatique exprimé par la nouvelle administration américaine et les dirigeants mondiaux lors du Sommet virtuel sur le climat convoqué la semaine dernière par le Président Joe Biden à l'occasion de la Journée de la Terre.

À l'ouverture de ce sommet, Joe Biden s'est engagé à réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre des États-Unis d'ici 2030, dans le but d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050, donnant ainsi suite à la décision de réintégrer l'Accord de Paris de 2015 sur le climat, dont l'ancien président Trump s'était retiré en 2017. Le chef de la Maison Blanche a, entre autres, souligné les «opportunités économiques extraordinaires» et les possibilités d'emploi offertes par les mesures de lutte contre le changement climatique dans le monde, réaffirmant que les États-Unis «sont déterminés à agir» immédiatement, non seulement au niveau fédéral, mais aussi au niveau local avec la participation des partenaires sociaux. 

Un revirement apprécié par les évêques américains qui avaient déjà applaudi en janvier le décret du nouveau président pour le retour des États-Unis de l'accord signé à l'issue de la Cop21. «Nous saluons l'engagement de l'administration Biden en faveur de la protection du climat et de la justice environnementale, qui va dans le sens de la décision de réintégrer l'Accord de Paris»,  écrivent, dans une note publiée hier, Mgr Paul S. Coakley et Mgr David J. Malloy, présidents, respectivement, des Commissions pour la justice interne et le développement humain et pour la justice internationale et la paix de la Conférence épiscopale américaine (Usccb).

«Le sommet sur le climat exprime le leadership renouvelé de l'Amérique en matière de changement climatique, et l'engagement de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 50 % par rapport aux niveaux de 2005 d'ici 2030 est un objectif national ambitieux et bienvenu», indique encore la note des évêques. En exprimant leur plein soutien à l'appel du Pape François aux dirigeants du monde entier à prendre soin de la nature, «afin qu'elle prenne soin de nous», les prélats soulignent enfin, avec le Pape, la nécessité d'une transition écologique «juste» qui «ne laisse pas derrière elle» les travailleurs du secteur énergétique.

 

27 avril 2021, 16:29