Recherche

Vatican News
(Photo d'illustration) (Photo d'illustration)  (AFP or licensors)

Royaume-Uni: les fidèles encouragés à retourner à la messe

Le Royaume-Uni a initié une progressive réouverture après une année de restrictions anti-Covid. Réunis en assemblée plénière ces derniers jours, les évêques d’Angleterre et du Pays de Galles ont indiqué une nouvelle priorité pour l’Église de ces terres: le retour physique des fidèles aux célébrations.

Au terme de leurs travaux, les évêques ont publié une lettre pastorale intitulée “le jour du Seigneur” dans laquelle ils exhortent les fidèles à se concentrer sur la participation régulière à la messe dominicale, proposant une réflexion sur les défis qui attendent l'Église dans le pays après cette année marquée du sceau de la pandémie.

Gratitude envers les fidèles et les prêtres

Leur réflexion débute par un hommage à l'ensemble des fidèles catholiques qui, durant l'urgence sanitaire, ont fait preuve de «courage, de générosité et de compassion», exprimant une fois de plus leur gratitude à ceux qui ont travaillé dans les hôpitaux, les centres résidentiels, les écoles, les prisons ainsi que ceux ayant œuvré pour apporter une assistance spirituelle et matérielle aux personnes les plus touchées par la crise. La générosité manifestée, soulignent les évêques, «a exprimé de manière éloquente la miséricorde, l'amour et la compassion qui sont au cœur même de Dieu». Beaucoup, observent-ils, ont été touchés par la joie de rencontrer le Christ dans les pauvres, et beaucoup de pauvres par la joie de le rencontrer dans des paroissiens généreux. Une pensée particulière est adressée par les prélats aux prêtres dont ils louent la profonde dévotion à l'Eucharistie et à leurs paroissiens, ainsi que la charité démontrée envers les pauvres au cours de ces mois.

La lettre se tourne ensuite vers l'avenir et les défis qui attendent l'Église d'Angleterre et du Pays de Galles dans la période post-pandémique, en commençant par la pratique de la foi. Un défi que les évêques entrevoient en trois directions: vers ceux qui ont désormais peur d'entrer dans une église ou qui ont simplement perdu l'habitude d'y aller; vers ceux qui, au cours de la pandémie, ont réévalué les priorités de leur vie et ont peut-être réduit leur pratique et enfin vers ceux qui, en cette année, ont découvert l'Église grâce à sa présence sur internet et dans les médias.

L'Eucharistie, trésor vital qui fait l'Église

Pour relever ces défis, l'Église peut compter sur des ressources importantes, de «véritables trésors», assurent les évêques, notamment ses écoles et ses œuvres sociales qui ont joué un rôle essentiel en ces mois difficiles. Mais le plus grand trésor, soulignent-ils, est la vie sacramentelle et surtout l'Eucharistie. C'est en effet «la célébration de la Messe qui fait l'Église; et c'est l'Église, dans le don de l'Esprit Saint, qui fait l'Eucharistie». En tant qu'«élément vital» de la communauté ecclésiale, elle «requiert notre participation active et, pour être pleinement célébré, notre présence physique».

Pour les évêques anglais et gallois, la priorité dans les mois à venir est donc de «ramener la messe dominicale au centre de la vie» des fidèles, en encourageant «chacun à prendre sa place dans l'assemblée de nos frères et sœurs». «Notre tâche est d'essayer de cultiver un sens du dimanche comme un “don hebdomadaire de Dieu à son peuple”, comme quelque chose dont nous ne pouvons pas nous passer; de considérer l'Eucharistie dominicale comme une nourriture pour la mission unique qui nous est confiée», concluent-ils.

Parmi les autres thèmes examinés par l'assemblée, au cours de laquelle le nonce apostolique, Mgr Claudio Gugerotti, est intervenu mercredi, figure le travail réalisé au cours de l'année écoulée par le réseau d'action sociale Caritas, l'organisation qui regroupe toutes les associations et organismes catholiques, pour aider les nombreuses familles en difficulté, les personnes âgées et les personnes en marge de la société. Pour conclure la plénière, l'évêque responsable de l'environnement, Mgr John Arnold, a donné un exposé sur le projet écologique “Custodians of Creation” (gardiens de la création), qui impliquera plus de cent paroisses et plus de deux cents écoles dans le but d'amener l'Église catholique d'Angleterre et du Pays de Galles à zéro émission de dioxyde de carbone, en réponse à l'appel du Pape François à protéger la maison commune. 

25 avril 2021, 15:44