Recherche

Vatican News
Messe conclusive du chapitre général des Légionnaires du Christ et du mouvement "Regnum Christi", le 1er mars 2020. Messe conclusive du chapitre général des Légionnaires du Christ et du mouvement "Regnum Christi", le 1er mars 2020.  (Legionaries of Christ)

Les Légionnaires du Christ identifient 60 mineurs abusés par le père Maciel

Les Légionnaires du Christ ont publié des données au sujet des prêtres et diacres membres de leur congrégation et reconnus coupables d'avoir abusé d'enfants et d'adolescents de 1941 à 2020. Leurs noms ont été rendus publics. Il y a eu 170 victimes, dont 60 ont été abusées par le fondateur.

Vatican News

Dans un communiqué diffusé ce lundi 22 mars, les Légionnaires du Christ assurent de leur douleur face au «scandale que certains de ses membres ont causé au fil du temps à ceux qui ont été abusés, à leurs familles et à toute l'Église». Et ils se sentent «engagés sur la voie de la demande de pardon et de la mise en œuvre de nombreuses initiatives visant à protéger les mineurs et les adultes vulnérables». Les Légionnaires du Christ se disent soucieux de «faire la vérité, rendre justice, guérir».

Au 22 mars 2021, le nombre total de prêtres Légionnaires du Christ connus pour avoir commis des abus sexuels sur un mineur est de 27. «Ce nombre représente 2 % des 1 380 Légionnaires du Christ qui ont été ordonnés prêtres dans toute l'histoire de la congrégation.» Aucune plainte n'a été déposée contre des prêtres membres pour des abus sexuels présumés sur des mineurs après 2016.

Sur ces 27 prêtres, «trois sont morts sans passer par un procès civil, deux ont été condamnés dans un procès pénal. Les autres, jusqu'à présent, n'ont pas fait l'objet d'un procès pour diverses raisons, telles que les lois en vigueur dans les différents pays ou l'expiration du délai de prescription.»

En ce qui concerne les procédures canoniques, sur les 27 prêtres, «deux sont morts sans procès, 16 ont été sanctionnés, 8 sont actuellement en procès canonique, 1 a reçu une dispense de ministère sans procès. Une demande a été faite au Saint-Siège pour lever la prescription sur 8 de ces affaires afin qu'elles puissent être renvoyées en jugement», est-il précisé.

Un total de 170 victimes identifiées

Les victimes connues sont environ 170 mineurs, principalement des adolescents de sexe masculin âgés de 11 à 16 ans. Avec une cinquantaine de ces victimes, un processus de réparation et de réconciliation a été mené à bien, avec l'intention d'ouvrir ce même processus à toutes les victimes qui le souhaitent. Parmi les 170 mineurs abusés, environ 60 l’ont été par le fondateur, Marcial Maciel Degollado (1920-2008).

«Nous voulons travailler de manière responsable à la recherche de la vérité. C'est pourquoi nous nous rendons disponibles pour écouter toutes les autres victimes qui n'ont pas encore eu l'occasion de signaler ce qu'elles ont subi ces dernières années.» 

Un point de contact a été établi pour le monde hispanophone, à travers le canal professionnel indépendant Eshmá: eshma.eus, escuchamos@eshma.eus, Téléphone / WhatsApp / Telegram: 0034 615 26 36 99 (numéro espagnol)

 

22 mars 2021, 17:41