Recherche

Vatican News
Margaret Karram, 3e présidente du mouvement des Focolari Margaret Karram, 3e présidente du mouvement des Focolari  (focolari)

Margaret Karram est la nouvelle présidente des Focolari

Originaire de Terre Sainte, Margaret Karram a été élue dimanche 31 janvier présidente des Focolari, un mouvement ecclésial fondé en 1943 par Chiara Lubich et qui compte actuellement plus de deux millions d'adhérents.

Avec plus des deux tiers des voix exprimées parmi les participants à l'assemblée générale du mouvement, composée de 359 représentants du monde entier, Margaret Karram a été élue hier présidente des Focolari. Elle succède à la fondatrice Chiara Lubich et à Maria Voce, qui sont chacune restées en fonction pendant 12 ans (deux mandats).

Une solide expérience du dialogue inter-religieux

Margaret Karram, 58 ans, est née à Haïfa et a obtenu un diplôme en judaïsme à l'Université hébraïque de Los Angeles (États-Unis). Cette femme catholique a occupé divers postes de responsabilité pour les Focolari à Los Angeles et à Jérusalem. Elle a également travaillé dans diverses commissions et organisations pour la promotion du dialogue entre les trois religions monothéistes, telles que la Commission épiscopale pour le dialogue interreligieux, l'Assemblée des ordinaires catholiques de Terre Sainte et l'organisation ICCI (Conseil de coordination interreligieux en Israël). Ellr a travaillé pendant 14 ans au Consulat général d'Italie à Jérusalem.

Depuis 2014, Margaret Karram fait partie du Centre international des Focolari, en tant que conseillère pour l'Italie et l'Albanie, et coresponsable du dialogue entre les mouvements ecclésiaux et les nouvelles communautés catholiques. Elle parle arabe, hébreu, italien et anglais. En 2013, elle a reçu le prix Mount Zion Award for Reconciliation, qui lui a été remis avec l'universitaire et chercheuse juive Yisca Harani, pour leur engagement en faveur du développement du dialogue entre les différentes cultures et religions. En 2016, elle a reçu le prix international Ste Rita pour avoir encouragé dans sa vie quotidienne le dialogue entre chrétiens, juifs, musulmans, israéliens et palestiniens.

Nomination validée par le Vatican

La nomination de Margaret Karram est devenue effective ce 1er février, après confirmation par le Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, comme le prévoient les statuts généraux des Focolari. Selon ces statuts, la présidente est choisie parmi les focolarine (femmes consacrées, avec des vœux perpétuels) et sera toujours une femme. Cela signifie qu'elle représente la diversité religieuse, culturelle, sociale et géographique de ceux qui adhèrent à la spiritualité des Focolari dans les 182 pays où le mouvement est présent, et qui se reconnaissent dans le message de fraternité tiré de l'Évangile par la fondatrice, Chiara Lubich: «Père, que tous soient un» (cf Jn 17, 20-26).

Margaret Karram devra faire face à de nombreux défis. Son engagement premier doit «d'être un bâtisseur de ponts et un porte-parole du message central de la spiritualité des Focolari», en étant prête à le diffuser «au prix de sa propre vie», comme l’explique un communiqué du mouvement. Elle doit aussi mener sa mission «avec fidélité, esprit de service et sens ecclésial, pour le bien des membres de l'Œuvre et de l'Église universelle». L'assemblée générale des Focolari se poursuit, avec l'élection du vice-président ce 1er février, et des conseillers le 4 février prochain.

(Source: focolare.org) 

01 février 2021, 18:02