Recherche

Vatican News
Le 22 janvier 2020, des femmes et des enfants déplacés à Kaya, après l'attaque menée contre le marché du village d'Alamou, dans le nord du pays. Le 22 janvier 2020, des femmes et des enfants déplacés à Kaya, après l'attaque menée contre le marché du village d'Alamou, dans le nord du pays.  (AFP or licensors)

Burkina Faso: une collecte pour les plus vulnérables

Pendant une semaine, toutes les personnes de bonne volonté, individus ou entreprises, sont invitées à partiper à une collecte par la Conférence épiscopale du Burkina-Niger afin d’alimenter le Fonds catholique de solidarité Alfred Diban pour aider les déplacés, les victimes de désastres naturels ou d’épidémie.

Tiziana Campisi – Cité du Vatican

«Que chacun donne comme il a décidé dans son cœur, sans regret et sans contrainte, car Dieu aime celui qui donne joyeusement», le slogan de la campagne de levée de fonds présentée lundi dernier lors d’une conférence de presse à Ouagadougou par Mgr Laurent Dabiré, président de la conférence épiscopale et l’évêque de Dori, s’inspire de la deuxième Lettre de saint Paul aux Corinthiens.

La collecte en cours depuis dimanche dernier «dans toutes les églises et chapelles» des quinze diocèses du pays se conclura à la fin de la semaine, dimanche 28 février. Des dépliants afin de sensibiliser à cette campagne sont actuellement distribués. Les entreprises, organisations et Burkinabè de la diaspora sont invités à prendre part à la collecte, afin de soutenir le Fonds catholique de solidarité Alfred Diban créé il y a deux ans par les évêques pour faire face aux urgences, et renforcer la solidarité.

 «L'objectif principal du Fonds au Burkina Faso est d'aider les personnes déplacées à l'intérieur du pays ou celles touchées par des catastrophes naturelles ou des épidémies, en concentrant les interventions principalement sur la sécurité alimentaire», a déclaré l’évêque de Dori. Le prélat a également souligné que l'֤Église veut être aux côtés de ces personnes qui, pour une raison ou une autre, se trouvent dans des conditions précaires et a exhorté tous ceux qui peuvent offrir une contribution à participer à la collecte de fonds par les canaux spécifiquement préparés.

L'initiative est menée en collaboration avec l'Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES).

24 février 2021, 13:09