Recherche

Vatican News
Des proches de victimes du Covid 19 achetant de l'oxygène à Manaus, le 18 janvier. Des proches de victimes du Covid 19 achetant de l'oxygène à Manaus, le 18 janvier.  

Les remerciements de l'archevêque de Manaus au Pape François

Mgr Leonardo Steiner salue un "geste de consolation" du Saint-Père alors qu'un don de sa part doit prochainement arriver dans la ville amazonienne, fortement touchée par la pandémie de Covid 19.

Vatican News

Alors que la situation sanitaire dans la ville de Manaus au cœur de l'Amazonie brésilienne est préoccupante, l'archevêque de la ville Mgr Leonardo Steiner a tenu à remercier le Pape François qui a fait part de sa proximité avec son diocèse à l'issue de l'audience générale mercredi. La ville de Manaus, et plus largement l'état de L'Amazonas dans le nord du Brésil sont en alerte sanitaire. Le nombre des victimes du coronavirus a fortement augmenté ces derniers jours et les services d'urgence sont débordés. La ville est cruellement en manque d'oxygène pour les nombreux patients pris en charge. 

Dans un message repris sur le site de la conférence épiscopale brésilienne, l'archevêque remercie le Pape «pour sa solidarité avec le peuple de l'Amazonie, qui a subi les conséquences de l'augmentation du nombre de cas de Covid-19 et de l'effondrement du système de santé». Mgr Steiner révèle aussi que le Pape a fait un don à l'archidiocèse de Manaus afin d'«acquérir de l'oxygène mais aussi de pouvoir mieux servir nos frères et sœurs qui vivent dans la rue ainsi que les migrants».

«Nous voulons remercier le Saint-Père pour ce geste de solidarité et pour ce geste de consolation. C'est une façon pour lui d'être présent parmi nous et cette présence du Saint-Père nous aide, nous encourage à continuer à être présents auprès de nos frères et sœurs qui souffrent le plus» explique encore le prélat brésilien. 

Situation sanitaire dramatique

Selon Mgr Steiner, «les habitants de Manaus sont profondément reconnaissants au Pape François pour sa solidarité, pour son amour paternel pour l'Amazonie, pour les peuples de l'Amazonie». Sur place, la sitation sanitaire est critique. «Nous n'avons pas de lits dans les hôpitaux, des places en soins intensifs, et l'oxygène manque, malgré les promesses de livraison», assure l'archevêque, qui évoque d'autres régions du Brésil où la situation est préoccupante. «Le drame est tel que nous avons emmené des habitants de Manaus dans d'autres États du pays», s'alarme encore Mgr Steiner. 

Les élans de solidarité et les dons, même modestes, conclut-il «nous font réaliser combien nous formons une grande fraternité et combien il est beau et important d'aider et de consoler par ces petits gestes. Nous espérons que ce moment sera bientôt derrière nous».

Le cardinal Claudio Hummes, archevêque émérite de Sao Paolo et président de la commission pour l'Amazonie de la conférence épiscopale brésilienne a pour sa part invité à «surmonter l'indifférence» envers cette région pauvre et particulièrement touchée par la pandémie. Le cardinal brésilien invite aussi à «protester» face au «contexte d'irresponsabilité» qui caractérise la gestion de la crise sanitaire au Brésil. Le cardinal Hummes invite enfin à ne pas sous-estimer la force de la prière, et demande notamment de prier pour les scientifiques, «afin que les vaccins soient réellement à la portée des gens». 

21 janvier 2021, 10:25