Recherche

Vatican News
Une église endommagée à Petrinja, en Croatie, le 30 décembe 2020 Une église endommagée à Petrinja, en Croatie, le 30 décembe 2020 

Croatie: les évêques solidaires des zones touchées par la pandémie et le séisme

Gestion de la pandémie de Covid-19 et reconstruction après les tremblements de terre du 22 mars et 29 décembre: les deux principaux défis auxquels est actuellement confrontée la Croatie étaient au cœur de l’assemblée plénière de la Conférence épiscopale croate, qui vient de s’achever à Zagreb.

L’assemblée plénière des évêques croates s’est déroulée sur deux jours, les 18 et 19 janvier. Se sont également joints aux travaux le nonce apostolique en Croatie, Mgr Giorgio Lingua, et Mgr Tomo Vukšić, archevêque de Vrhbosna, représentant de la conférence épiscopale de Bosnie-Herzégovine.  

Mgr Želimir Puljić, président de la conférence épiscopale croate, est intervenu au début de l’assemblée pour parler des difficultés et bouleversements causés par la pandémie de Covid-19, en particulier au sein de l’Église. Il a également exprimé ses condoléances aux familles des victimes et remercié le personnel soignant. Le prélat a aussi évoqué les séismes de mars et de décembre dernier, qui ont frappé respectivement le territoire de l’archidiocèse de Zagreb et celui du diocèse de Sisak.

Lors d’interventions ultérieures, l’archevêque de Zagreb et l’évêque de Sisak sont revenus sur les conséquences de ces catastrophes.  

Nombreuses destructions

Dans l'archidiocèse de Zagreb, un total de 220 édifices ecclésiastiques ont été endommagés à la suite du séisme du 22 mars, dont des bâtiments appartenant aux institutions et aux paroisses. Par ailleurs, 101 églises paroissiales ont été endommagées, dont 33 sont complètement inutilisables; 47 maisons paroissiales et 64 chapelles n'ont été que partiellement endommagées.

Dans le diocèse de Sisak, le bilan est de 71 édifices ecclésiastiques détruits, dont 37 églises paroissiales, 21 chapelles et 20 maisons paroissiales. Mais ces chiffres ne sont pas définitifs, les dégâts du séisme du 29 décembre étant encore en cours d’évaluation.

Au cours d’une session, les évêques croates ont déclaré que la priorité doit être le secours des personnes qui ont perdu leur maison, en les aidant à avoir des conditions de vie digne.


La Caritas au chevet des sinistrés

Les activités de la Caritas croate ont donc été encouragée, notamment la distribution de milliers de sacs de couchage, de couvertures, de lits, de tentes et d'autres produits de première nécessité. La Caritas croate aide également les familles sinistrées en leur offrant un logement provisoire, jusqu'à ce que leurs maisons soient reconstruites. Selon l’organisation caritative, ce processus de reconstruction pourrait être long.

L’assemblée plénière des évêques de Croatie a aussi permis d’instituer un comité spécial pour les migrants, dont le président est l'évêque de Varaždin, Mgr Božo Radoš. Par ailleurs, il a été annoncé qu’une session conjointe des deux conférences épiscopales de Croatie et de Bosnie-Herzégovine se tiendra le 23 février à Zagreb.

Enfin, à la fin de leurs travaux, les évêques croates se sont rendus en pèlerinage sur la tombe du bienheureux cardinal Alojzije Stepinac, située dans la cathédrale de Zagreb, endommagée par le tremblement de terre. Ils ont confié à son intercession l'Église de Croatie et tout le peuple croate.

Vatican News Service – RB 

20 janvier 2021, 15:07