Recherche

Vatican News
La cathédrale Saint-Etienne à Vienne, en Autriche La cathédrale Saint-Etienne à Vienne, en Autriche 

Une neuvaine contre la pandémie va débuter en Autriche

Parce que la propagation du virus se poursuit, les neufs jours de prière programmés par les évêques se feront en famille, depuis leur domicile, avec un soutien liturgique approprié. Une prière spéciale sera récitée dès le 1er janvier.

Isabella Piro – Cité du Vatican

«Commence la nouvelle année en ayant confiance en Dieu» : telle est la devise de la neuvaine de prière organisée par la conférence épiscopale autrichienne du 1er au 9 janvier prochain. La date de début de l'événement n'est pas accidentelle : elle coïncide avec la solennité de la Bienheureuse Vierge Marie Mère de Dieu et la Journée mondiale de la paix.

En raison de la pandémie de Covid-19, cette neuvaine se déroulera sans prière publique ou collective. Les fidèles sont invités à prier depuis leur domicile, en suivant l’apport liturgique dédié qui a été mis en ligne pas les évêques eux-mêmes.

«Nous voulons tracer un chemin spirituel pour la nouvelle année», explique Mgr Hermann Glettler, évêque d'Innsbruck chargé de choisir les textes des prières. Pour chacun des neuf jours de l'initiative, une intention de prière spécifique a été définie, ainsi qu’un texte biblique et une méditation. En outre, une prière spéciale a été préparée : «Seigneur, face à la pandémie dont nous n’avons pas encore triomphé, donne-nous de la persévérance dans le bien, la consolation dans les moments de détresse et la patience face aux défis à relever en cette période difficile».

Suspension des messes publiques

Depuis le 28 décembre jusqu’au 17 janvier, la conférence épiscopale autrichienne a suspendu les messes publiques, conformément à la réglementation en vigueur dans le pays. Les églises restent néanmoins ouvertes pour la prière individuelle.

C'est le troisième dispositif de confinement mis en place par le gouvernement pour faire face à une nouvelle vague de contagion. Dans le pays, 355 000 personnes ont été contaminées dont 6 059 malades infectés décédés.

Vivre sa foi en famille, une option pour l’avenir

«En raison de la gravité de la situation, chacun est invité à faire sa part», a déclaré le président de la conférence épiscopale. «Par conséquent, les mesures gouvernementales mises en place pour surmonter la pandémie, continueront à être soutenues par l'Église», mais en tout état de cause «la vie chrétienne continue», souligne Mgr Franz Lackner. Les fidèles peuvent ainsi se recueillir dans leurs paroisses à titre individuel et peuvent suivre la célébration de la messe sur internet. Mgr Lackner les invite à «vivre la foi chez eux» et dans leur famille, l'Église domestique. «Ceux qui prient ensemble restent unis, même lorsque les choses deviennent difficiles. La prière renforce la paix et donne de l’espérance», conclu le prélat.

 

 

 

30 décembre 2020, 17:29