Recherche

Vatican News
Distribution d'aide à Johannesburg, le 23 juillet 2020. Distribution d'aide à Johannesburg, le 23 juillet 2020.  (ANSA)

Noël en Afrique du Sud : «Dieu nous appelle à la solidarité»

Les évêques invitent à regarder à l’essentiel et à se libérer du “syndrome d’Hérode” pour vivre ce temps de Noël si particulier en raison de la pandémie de Covid-19. Le pays connait actuellement un taux de positivité très inquiétant de +21%.

Vatican News

Dans un message publié à l’approche de la fête de la Nativité, le président de la conférence épiscopale sud-africaine (Sacbc) encourage les fidèles à vivre Noël comme un véritable «appel à la solidarité» en ce temps de pandémie. Le pays de près de 58 millions d'habitants est le plus touché du continent avec près de 24 000 décès pour près de 884 000 cas positifs.

«Quand Jésus est né, le ciel et la terre étaient unis, écrit Mgr Sithembele Sipuka, et maintenant plus que jamais, face à la pandémie, Dieu nous exhorte à être solidaires les uns des autres», car «quels que soient notre nationalité, notre statut social, notre race ou notre âge, nous sommes tous frères et sœurs et nous sommes tous invités à prendre soin de notre prochain».

Se libérer de la tentation de profiter du malheur d’autrui

Le président de la Sacbc propose ensuite une comparaison entre le roi Hérode et la pandémie : le premier «a cherché à faire taire la joie causée par la naissance de Jésus, en ordonnant le massacre des innocents» ; de la même manière, le virus tente de transformer la période de Noël «en une période douloureuse, détruisant des vies et mettant en difficulté des personnes qui ne peuvent plus gagner leur vie». L’évêque sud-africain exhorte les catholiques du pays à se libérer du «syndrome d’Hérode», c'est-à-dire de «l'égoïsme qui cherche à profiter de ces temps difficiles pour faire du profit, en commettant des actes de fraude et de corruption parmi les aides destinées à soulager les victimes de la pandémie

Le rêve d’une économie inclusive

Se référant de manière particulière aux vaccins anti-Covid, l'évêque sud-africain nous exhorte à ne pas donner «la priorité au profit, mais au bien commun», afin que «dans l'esprit de la solidarité humaine, toute nation ou continent qui découvre l'antidote ne le garde pas pour lui, mais le partage avec les autres pays» du monde, de manière juste et équitable.

Afin de permettre le développement des peuples, le prélat rêve d’une «économie inclusive» différente de l'actuelle, où «seuls quelques-uns bénéficient» de la richesse tandis que les pauvres et les indigents meurent prématurément ou vivent une existence de «douleur et de souffrance».

Célébrer Noël avec modération

Mgr Sipuka exhorte enfin les fidèles à respecter les règles sanitaires pour freiner la propagation du virus. Il demande en particulier aux jeunes, qui peuvent être parmi les principaux agents de propagation, de respecter les règles, en ayant à l’esprit qu'elles sont de toute façon temporaires.

«Par amour de la vie et du bien commun, a souligné le prélat, faisons ce sacrifice, qui n'est que momentané, et célébrons Noël avec modération», car «le Christ est toujours présent parmi nous, même si nous célébrons sa naissance en famille, sans grande foule d'amis». Il prie pour que la magnanimité, l'amour et la générosité influencent les comportements en cette période de pandémie.

Mise en garde des autorités

Ce jeudi, l’Afrique du sud a dépassé la barre de 10 000 cas positifs en 24 heures, atteignant 21% de positivité aux tests Covid, a annoncé le ministère de la santé. Le président Ramaphosa a imposé de nouvelles restrictions, notamment un couvre-feu anticipé à 23h et la fermeture ponctuelle pendant les fêtes de nombreuses plages du sud-est du pays en ce début d'été austral sur place. Le ministre de la Santé a d’ailleurs mis en garde contre l’affluence sur les plages, pour que «les jours de liesse» ne se transforment pas en «jours de regret».

En Afrique du sud, la région du Cap, la pointe sud du pays, est actuellement la plus touchée avec un tiers des nouveaux cas enregistrés.

 

18 décembre 2020, 13:10