Recherche

Vatican News
Mgr Dermot Pius Farrell, nouvel archevêque de la capitale irlandaise. Mgr Dermot Pius Farrell, nouvel archevêque de la capitale irlandaise.  

Irlande: Mgr Farrell, nouvel archevêque de Dublin

Le Pape François a nommé Mgr Dermot Pius Farrell, jusqu'à présent évêque d'Ossory, nouvel archevêque de Dublin en Irlande, mardi 29 décembre. Le Saint-Père a de ce fait accepté la démission présentée par Mgr Diarmuid Martin, Primat d’Irlande depuis 2004.

Dans son salut aux fidèles prononcé en l'église Notre-Dame de Lourdes de Dublin, Mgr Farrell a réitéré combien «dans une époque de changements profonds et rapides», «le seul véritable chemin vers l'avenir est le partage», insistant sur la poursuite du chemin de la synodalité.

Dublin, terre d’accueil

«Nous ne savons pas ce que sera l'avenir, mais nous savons qu'en mettant notre vie entre les mains de Dieu, elle portera du fruit», a-t-il soutenu. Mgr Farrell, 56 ans, s’est souvenu de son lien avec la ville de Dublin, où il a vécu à l'adolescence pendant les vacances d'été: «Dublin a toujours été un lieu d'accueil pour les gens de toute l'Irlande. Maintenant, c'est une ville d'accueil pour les gens du monde entier», a-t-il expliqué. L'archidiocèse de Dublin, le plus grand du pays avec ses 198 paroisses, rurales et urbaines, s'étend sur toute la province de Leinster (partie orientale de l’île) et représente selon lui «des défis et des opportunités particulières».

L’engagement pour la protection des mineurs

C'est pourquoi le nouvel archevêque encourage le renouveau et la rencontre avec l'autre: «Ce dialogue avec l'autre ne signifie pas diluer la radicalité de l'Évangile ni le manipuler, en limitant sa portée, affirme-t-il, l'homme de foi doit avoir le courage d'annoncer Celui qui est le Sauveur dans toute sa puissance, sa nouveauté et son mystère.  Et c'est d'autant plus nécessaire en cette période où nous sommes confrontés à deux crises interconnectées: la pandémie de Covid-19 et la crise écologique». Considérant ensuite le travail de son prédécesseur, Mgr Martin, le nouvel archevêque en souligne son «leadership fort et sans équivoque, en particulier dans la protection des mineurs»: un thème qui nécessite une «vigilance constante», ainsi que «l'engagement pour la vérité, la transparence et le soin de toutes les victimes», à la suite du Christ.

Ecouter la voix des invisibles

Mgr Farrell appelle également à écouter «les voix des femmes, de ceux qui sont en marge de la société et des invisibles de la vie quotidienne», car «si nous n'entendons pas ces voix, nous sommes tous diminués». L’archevêque exhorte aussi à se tourner vers les saints, comme saint Thomas Becket, mémoire liturgique du jour.

Pour sa part, l'archevêque sortant de Dublin, Mgr Diarmuid Martin, a salué son successeur: «Je suis très heureux que l'archevêque élu Farrell ait choisi la paroisse de Notre-Dame de Lourdes pour commencer son ministère: cela montre où se trouve son cœur». Dans la même veine, le président de la conférence épiscopale irlandaise, Mgr Eamon Martin a loué Mgr Farrell en ces termes: «Un collègue travailleur, doté de nombreuses compétences et qualités, parmi lesquelles une profonde compréhension de la théologie et de la science, une forte vocation pastorale et un désir de remplir la mission de l'Évangile en paroles et en actes».

Parcours et études

Mgr Farrell a été ordonné prêtre en 1980 et après une période d’études de deux ans, il décroche une licence en théologie à l’Université pontificale de Maynooth.

En 1985, il est envoyé à Rome pour un doctorat en théologie à l’Université grégorienne. Au cours de sa dernière année à Rome, il est directeur de la formation au Pontifical Irish College de Rome.

En 1988, il rentre Irlande où il est nommé curé de la paroisse de Tullamore, et enseigne à temps partiel la théologie morale au St Patrick’s College, Maynooth. Sa nomination comme évêque d’Ossory par le Pape François a été annoncée le 3 janvier 2018.

29 décembre 2020, 17:29