Recherche

Vatican News
La cathédrale de Zagreb en travaux après le séisme du 22 mars 2020. La cathédrale de Zagreb en travaux après le séisme du 22 mars 2020. 

Des églises endommagées en Croatie après deux séismes

Deux séismes viennent de se succéder en Croatie, les 28 et 29 décembre. Celui du 28 décembre, dont l’épicentre se situait à 49 km de la capitale, a fait plusieurs blessés et des dégâts matériels considérables, notamment en la cathédrale de Zagreb. Plusieurs églises de la région ont aussi été touchées à Petrinja et Sisak en Croatie centrale.

Le séisme du 28 décembre, de magnitude 5,2 a frappé Petrinja et les environs de Sisak (Croatie centrale), à une quarantaine de kilomètres de la capitale croate, endommageant plusieurs églises de la région. Parmi elles, la cathédrale de l'Exaltation de la Sainte-Croix de Sisak, qui - comme l'a rapporté l'agence Ika, liée à l'épiscopat - a reçu hier matin la visite de l'ordinaire local, Mgr Vlado Košić, accompagné du curé, le père Marko Karača et de quelques fonctionnaires et techniciens pour faire une première évaluation des dégâts.

Clocher, façades et maison paroissiale touchées

La partie la plus endommagée est le clocher, qui devra être mis en sécurité dès que possible pour protéger les fidèles et les passants. Des dégâts mineurs ont été constatés sur le toit de l'entrée du chœur et sur la liaison entre la façade et le clocher. À l'intérieur du bâtiment, cependant, de nombreuses fissures sont visibles, notamment dans les parties endommagées par le tremblement de terre qui avait frappé la ville au siècle dernier, en 1909. Le tremblement de terre a également gravement endommagé la maison paroissiale voisine, où les murs se sont fissurés et une partie du plafond du premier étage s'est effondrée. 

 

Les secousses ont également été ressenties avec une grande intensité dans le quartier de Remete à Zagreb, où le sanctuaire local de l'Assomption de la Sainte Vierge Marie, déjà touché par le tremblement de terre de mars dernier, a perdu des morceaux de plâtre, a déclaré le curé de la paroisse, le père Antonio Mario Čirko. Le presbytère et le maître-autel, qui étaient couverts par des échafaudages, n'ont subi aucun dommage.

La Slovénie arrête une centrale nucléaire

Lendemain de la secousse, mardi 29 décembre, un nouveau tremblement de terre a eu lieu, cette fois de magnitude 6,4, provoquant l'effondrement d'immeubles dans la ville de Petrinja. La centrale nucléaire slovène de Krsko a été mise à l'arrêt mardi ce «par précaution».

Quant au tremblement de terre du 22 mars dernier à Zagreb, il n'avait heureusement pas fait de victimes, mais avait causé des dégâts importants dans 250 bâtiments du centre historique de la ville et d'autres zones périphériques; dont, outre la cathédrale, plusieurs autres églises, le palais épiscopal, le Parlement, le musée d'art et d'artisanat et le bureau du recteur de l'université.

Les Balkans sont une zone de forte activité sismique et les tremblements de terre y sont fréquents.

29 décembre 2020, 13:34