Recherche

Vatican News
(Photo d'illustration) (Photo d'illustration) 

Le Celam appelle à défendre la vie et la dignité des familles

Dans un message publié en ce dimanche de la Sainte Famille de Nazareth, Mgr Miguel Cabrejos Vidarte, président du conseil épiscopal latino-américain lance un appel. Il attire l'attention sur les nombreux maux qui blessent la dignité des fils et des filles de Dieu ainsi que sur l'urgence de réaffirmer aujourd'hui la défense de la vie et de la dignité des familles vulnérables d'Amérique latine et des Caraïbes.

Isabella Piro - Cité du Vatican

Un appel fort pour protéger la vie et la dignité de la famille: c'est ce que lance Mgr Miguel Cabrejos Vidarte, président du CELAM (Conseil épiscopal latino-américain), dans un message publié à l'occasion de la fête de la Sainte Famille, célébrée aujourd'hui, premier dimanche après Noël. A un moment de l'histoire où les familles doivent faire face aux conséquences dramatiques de la pandémie de Covid-19, ainsi qu'au fléau de la pauvreté, le président a voulu souligner aussi les nombreux autres maux «qui blessent la dignité des fils et des filles de Dieu». Mgr Cabrejos Vidarte cite notamment «la violence, l'exploitation, la traite des êtres humains et la discrimination dont sont victimes de nombreuses familles, y compris les migrants». «En ce jour où nous célébrons la fête de la Sainte Famille, nous réaffirmons notre option pour la défense de la vie et de la dignité des familles d'Amérique latine et des Caraïbes», écrit-il, rappelant que «même la famille de Nazareth a partagé cette condition de vulnérabilité, lorsqu'elle a fui en Égypte pour préserver sa vie».

L'Église à l'écoute des familles

De là, l'engagement réitéré du CELAM en faveur des familles et la volonté de l'Église de «marcher avec elles en synodalité, d'écouter leurs cris et, avec elles, de promouvoir la culture de la vie, en travaillant pour la reconnaissance et le respect de leurs droits». Citant ensuite un passage de l'exhortation apostolique post-synodale Amoris laetitia, signée par le Pape François en 2015, Mgr Cabrejos souligne que les familles sont «d'authentiques écoles de l'Evangile et de petites Eglises domestiques», au sein desquelles «les valeurs d'amour et de fraternité, de coexistence et de partage, d'attention et de soin des autres sont vécues et transmises». Pour être une véritable «famille humaine», conclut le prélat, il est nécessaire de donner la priorité «à la solidarité, à la miséricorde et à la solidarité envers les plus démunis», afin de «rendre possible la fraternité universelle et de marcher sur les chemins de la justice et de la paix».

27 décembre 2020, 14:44