Recherche

Vatican News
Messe au couvent de Saint-Antoine, à Bruxelles, le 22 mars 2020. Messe au couvent de Saint-Antoine, à Bruxelles, le 22 mars 2020.  (AFP or licensors)

Noël en Belgique : la jauge dans les églises sera maintenue à 15 personnes

Mardi 21 décembre, le Conseil d'Etat belge a refusé une exception pour les messes de Noël.

En Belgique, l'exécutif persiste et signe: il n'y aura pas d'exception pour les messes de Noël. Dans tout le pays la jauge de 15 personnes doit être respectée, qu'importe la taille de l'église.

Le quotidien La Libre Belgique rapporte qu'un groupe de prêtres catholiques avaient introduit un recours devant le Conseil d'État, afin de pouvoir célébrer la messe de Noël avec une assistance plus élargie, malgré les restrictions sanitaires. L'instance juridique a rejeté leur demande ce mardi. L'organe note, entre autres, qu'il est «démontré à suffisance que la limitation attaquée est nécessaire pour préserver la santé publique dans le cadre de la pandémie de coronavirus».

Dans trois arrêts rendus mardi 22 décembre, le Conseil d'État a rejeté la demande.

En réponse à une demande de la communauté juive d'Anvers, le Conseil d'État avait pourtant qualifié, au début du mois, de «violation de la liberté de culte» l'interdiction par le gouvernement de toutes les activités de culte collectives en raison de la pandémie. En réponse, le gouvernement a autorisé jusqu'à 15 personnes à assister aux célébrations religieuses. Une jauge décevante pour de nombreux catholiques belges, qui espéraient plus de souplesse de la part des autorités, à l'image des décisions prises en France et en Italie où des jauges différenciées ont été établies en fonction de la taille des églises.

Possibilité de recevoir le communion

«C'est quand même en fixant le regard de l'enfant Jésus dans la crèche que l'on peut comprendre la solitude et la mise à l'écart de Jésus, et en même temps sa présence est bien réelle», nous explique le père Scholtes, invitant les fidèles qui n'auraient pas pu s'inscrire aux messes d'y participer via la radio et la télevision. «Unissons les coeurs!», ajoute-t-il.

Par ailleurs nous détaille le porte-parole des évêques, il sera possible de recevoir la communion un quart d'heure avant la célébration d'une eucharistie. 

La réaction du père Tommy Scholtes
23 décembre 2020, 08:46