Recherche

Vatican News
Le Pape lors d'une visite pastorale à San Giovanni Rotondo le 17 mars 2018 Le Pape lors d'une visite pastorale à San Giovanni Rotondo le 17 mars 2018  (Vatican Media)

Covid: situation critique des frères capucins de San Giovanni Rotondo

Dans la province des Pouilles, à 43 km au nord-est de Foggia, la ville de San Giovanni Rotondo se confine alors que le nombre de cas positifs est en forte hausse. Le sanctuaire où repose saint Padre Pio de Pietrelcina reste ouvert, mais pendant la semaine aucune célébration ne sera célébrée en présence de fidèles.

Marie Duhamel - Cité du Vatican

Sur les dix-huit frères capucins de la communauté, dix ont été testés positifs au virus, certains avec des symptômes, d’autres pas. Ils se trouvent placés à l’isolement au sein du couvent, un médecin vient chaque jour prendre leur température et mesurer leur taux d’oxygène pour s’assurer qu’aucune hospitalisation n'est nécessaire. Sur les huit frères testés négatifs, seuls trois prêtres peuvent poursuivre leur ministère et célébrer la messe  - d'autres sont trop affaiblis en raison de leur âge - ce qu’ils font désormais trois fois par jour à huis clos dans la crypte, explique à Vatican News Stefano Campanella, le directeur de Padre Pio TV, média qui retransmet en direct ces messes célébrées en l’absence de public, à 7h30, 11h30 et 18h.

La célébration de messe sans public, «cela n’était jamais arrivé depuis la mort de Padre Pio (en 1968) mais la situation actuelle nous a obligé à prendre cette décision pénible» a affirmé hier l’archevêque de Manfredona-Vieste-San-Giovanni-Rotondo, Mgr Franco Moscone, lors d’un direct sur la page facebook de Padre Pio TV. «Padre Pio lui-même et sa petite communauté ont été infectés par la grippe espagnole en 1918 : revenir sur cet épisode signifie repartir du Calvaire pour que la Résurrection puisse réaffirmer la force de notre foi», a-t-il poursuivi.

Deux messes ouvertes aux fidèles le dimanche

Accusé d’avoir pris une mauvaise décision par certains fidèles, l'évêque expliquait sa décision : «Nous n'avons pas à sauver la croyance mais les croyants, nous n'avons pas à sauver la pratique mais les fidèles». Bien que testés négatifs, les trois prêtres capucins de San Giovanni Rotondo ont vécu aux côtés de leurs frères malades. «Il faut aussi protéger ces prêtres, pour protéger la communauté et si on veut que la messe puisse être encore célébrée dans le sanctuaire», ajoute Stefano Campanella.

Le dimanche, deux des trois messes restent célébrées en présence de fidèles, à 11h30 et 18heures, selon les normes sanitaires en vigueur. Le sanctuaire situé sur la colline du Mont Gargano où est apparu l’archange saint Michel en 490, reste ouvert aux pèlerins, mais le flux de visiteurs est réduit à 150 fidèles contre 800 d’ordinaire.

Actuellement, au-delà du sanctuaire, toute la commune de San Giovanni Rotondo vit un moment d’épreuve. Le nombre de cas de contamination ne cesse d’augmenter malgré les mesures en vigueur. Le maire de la ville a ainsi décidé de fermer la crèche et de suspendre les activités éducatives dans les écoles à partir de demain jusqu’au 3 décembre prochain. 

17 novembre 2020, 16:37