Recherche

Vatican News
Mgr Bogdan Wojtuś décédé le 20 octobre dernier à 83 ans. Mgr Bogdan Wojtuś décédé le 20 octobre dernier à 83 ans. 

Un évêque polonais décède après avoir contracté la Covid-19

Mgr Bogdan Wojtuś est le premier évêque a succombé au virus en Pologne. L’évêque auxiliaire émérite de Gniezno est décédé le 20 octobre dernier, à 83 ans, dans un hôpital de Poznan où il était hospitalisé depuis quatre jours. Ses funérailles seront présidée par le Primat de Pologne le 24 octobre prochain dans la cathédrale de Gniezno.

La famille du défunt et les fidèles de son diocèse ont reçu les condoléances du président de la Conférence épiscopale (Cep), Mgr Stanisław Gądecki, lui aussi infecté par le virus. «Mgr Bogdan Wojtuś a dédié sa vie entière au service du Christ en tant que prêtre, étudiant à l’Université catholique de Lublino, vicaire, employé au sein de la curie de Gniezno, en tant que diplômé puis recteur du Séminaire majeur et de l’Institut théologique de Gniezno, ainsi que de l’Institut de culture chrétienne de Bydgoszcz, avant de devenir l’évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Gniezno», peut-on lire dans ce message publié par l’agence catholique polonaise Kai.

Un point de référence pour les fidèles de Gniezno

L’archevêque de Gniezno et primat de l’Église polonaise, Mgr Wojciech Polak, exprime «sa profonde tristesse» après le décès de Mgr Wojtuś qui fut son ancien élève au séminaire. Il évoque une grande perte pour l’archidiocèse : «Aujourd’hui meurt un homme qui pendant de nombreuses années, et en particulier durant le régime communiste, a été un point de référence pour tant de personnes, comme un père. Avec lui s’en va une part importante de notre diocèse». Le primat de Pologne évoque l’engagement pastoral du défunt pour défendre la famille.

12 évêques positifs

Au total, douze évêques polonais ont été testé positifs à la Covid-19 ces dix derniers jours. Parmi eux, le président de la Cep, mais aussi le secrétaire générale de la Conférence épiscopale, Mgr Artur Miziński.

Le 8 octobre dernier, l’ancien chef de l’Église évangélique luthérienne de Pologne, le pasteur Jan Szarek, est décédé après avoir contracté le virus.

La moitié du pays en zone rouge 

La Pologne où 200 000 personnes ont été infectées depuis le mois de mars, a connu ces derniers jours une augmentation marquée de la propagation du virus sur son territoire, avec plus de 10 000 cas enregistrés en 24h en début de semaine, un record depuis le début de la pandémie.

La moitié du pays se trouve maintenant en zone rouge et les autorités ont réintroduit des mesures restrictives, imposant le port du masque dans l’espace public, le télétravail ou l’enseignement à distance pour les étudiants universitaires et lycéens.

En raison de l’urgence sanitaire, le stade national de Varsovie construit pour l’Euro-2012 de football va être transformé temporairement en hôpital, a-t-on appris le 19 octobre. Il va accueillir quelque 500 lits, dont 50 seront équipés pour des soins intensifs.

Des Églises ouvertes

Concernant les lieux de culte, notre correspondant en Pologne rapporte qu’ils demeureront ouverts tout en respectant la règle d’une personne pour 7 mètres carrés imposée à tous en zone rouge et de 4 mètres carrés en zone jaune.

L’archevêque de Varsovie, le cardinal Kazimierz Nycz a accordé une dispense de participation à la messe, comme lors de la 1ère vague au printemps.

22 octobre 2020, 12:00