Recherche

Vatican News
Photo d'illustration. Photo d'illustration. 

"Fratelli tutti" vu des États-Unis: une vision puissante pour un renouveau moral politique

Dans un communiqué publié au nom des évêques américains, Mgr José H. Gomez, président de la conférence épiscopale américaine, salue l’encyclique du Pape François publiée ce dimanche. Ce texte nous appelle à surmonter «l'individualisme de notre culture et de servir notre prochain avec amour», écrit le président de l’USCCB.

Vatican News

L'encyclique Fratelli tutti sur la fraternité et l'amitié sociale offre «une vision puissante et urgente pour le renouveau moral de la politique et de l'économie, du niveau local au niveau mondial, nous appelant à construire un avenir commun qui serve vraiment le bien de la personne humaine». Dans un communiqué, le président de la conférence épiscopale américaine salue la publication ce dimanche 4 octobre de la troisième encyclique du Pape François.

Mgr José H. Gomez, qui est également l’archevêque de Los Angeles, y voit «une contribution importante à la doctrine sociale de l'Église» qui offre «un enseignement beau profond: Dieu notre Père a créé chaque être humain avec une sainteté et une dignité égales, avec des droits et des devoirs égaux, et notre Créateur nous appelle à former une seule famille humaine dans laquelle nous vivons comme des frères et des sœurs».

Écrivant au nom des évêques américains, Mgr José H. Gomez estime qu’avec ce texte, le Pape François «nous met au défi de surmonter l'individualisme de notre culture et de servir notre prochain avec amour, en voyant Jésus-Christ en chaque personne et en recherchant une société de justice et de miséricorde, de compassion et d'intérêt mutuel». Le prélat américain espère enfin que «les catholiques et tous les hommes de bonne volonté réfléchissent» à ce document pontifical et prennent «un nouvel engagement afin de rechercher l'unité de la famille humaine».

Actuellement, la société américaine est extrêmement polarisée à l’approche de l’élection présidentielle du 3 novembre prochain. La communauté catholique semble suivre cette tendance : selon un sondage réalisé le 15 septembre dernier par le Pew Research center studies, les électeurs catholiques prévoient de voter pour Donald Trump à 50%, contre 49% en faveur de Joe Biden. En 2016, le président Trump avait bénéficié de 52% des voix catholiques contre 45% à Hillary Clinton, rappelle l’agence cath.ch.

 

06 octobre 2020, 12:13