Recherche

Vatican News
Le grand orgue de Notre-Dame, situé sous la rosace (côté ouest de la cathédrale) Le grand orgue de Notre-Dame, situé sous la rosace (côté ouest de la cathédrale)  (AFP or licensors)

Notre-Dame: début de la restauration du grand orgue

C’est ce lundi 3 août que débutent les travaux de restauration du grand orgue de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Un «chantier dans le chantier» qui devrait durer jusqu’en 2024.

L’opération est délicate: après la dépose des consoles du clavier, il s’agit de démonter les 8 000 tuyaux du monumental instrument, lequel sera ensuite nettoyé pièce par pièce. Pour ce faire, un échafaudage de 30 mètres a été installé. Tous les éléments seront stockés dans des conteneurs étanches, avant la publication d'un appel d'offre pour le nettoyage, la restauration et le remontage de la structure.

Le grand orgue qui résonne depuis 1733 sous les voûtes gothiques de Notre-Dame, est le plus grand de France en terme de jeux; il n’a fort heureusement pas été directement touché par les flammes de l’incendie du 15 avril 2019. Il a, en revanche, été recouvert de poussières de plomb et a subi d’importantes variations thermiques, notamment lors de la canicule de l’été dernier. Comme l’explique le général Jean-Louis Georgelin, le superviseur de la reconstruction de la cathédrale, l’ambition «est de restituer l'instrument dans l'état de fonctionnement dans lequel il était avant l'incendie, et six mois seront nécessaires à son accord et à son harmonisation». Ce chantier titanesque devrait durer jusqu’en 2024, date à laquelle le grand orgue devrait pouvoir officier de nouveau, 5 ans exactement après la catastrophe de 2019.

2024 reste d’ailleurs l’objectif à atteindre pour la réouverture de l’édifice. Pour le moment, les travaux de démontage de l’échafaudage, déformé et soudé par la chaleur des flammes, sont en cours et devraient se conclure en septembre. De cette entreprise complexe dépendra la reconstruction proprement dite. Celle-ci se fera à l’identique, ainsi que celle de la flèche de Viollet Le Duc, comme l’a décidé la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture (CNPA), le 9 juillet dernier.

03 août 2020, 14:23