Recherche

Vatican News
Mgr Pedro Casaldaliga Pla Mgr Pedro Casaldaliga Pla 

Décès de Mgr Pedro Casaldàliga Pla, missionnaire, poète, évêque en Amazonie

Mgr Pedro Casaldàliga Pla, évêque émérite de la prélature territoriale de São Félix do Araguaia, missionnaire clarétain, poète et représentant de la théologie de la libération, est décédé samedi 8 août à Batatais, au Brésil, à l'âge de 92 ans.

Né le 16 février 1928 à Balsareny, en Catalogne (Espagne), Mgr Pedro Casaldáliga Pla rejoint les Fils du Cœur Immaculé de Marie (ou clarétains) le 8 septembre 1945, puis il est ordonné prêtre à Barcelone le 31 mai 1952. Il part en mission au Brésil en 1968, et ne reviendra plus jamais dans sa terre natale. Le 27 avril 1970, il est nommé par Paul VI administrateur apostolique de la prélature territoriale de São Félix et l'année suivante, le 27 août 1971, prélat de la même juridiction et évêque titulaire d'Altava. À partir de 2012, il est atteint de la maladie de Parkinson.

Un contemplatif engagé

Connu pour son engagement envers les communautés pauvres et indigènes, Mgr Pedro Casaldàliga Pla a affronté avec courage et détermination la dictature militaire et de puissants propriétaires terriens tout au long de son ministère.

Il était aussi un représentant de la théologie de la libération. Le prélat a en outre reçu de nombreux prix, dont le Prix international de Catalogne en 2006, et publié au moins dix volumes de poésie. Le Pape François, dans son exhortation apostolique post-synodale Querida Amazonia, publiée le 12 février dernier, cite d’ailleurs l’un de ses poèmes, "Carta de navegar (Por el Tocantins amazónico)", issu du volume El tiempo y la espera (Santander, 1986), tout comme ceux d'autres poètes populaires «contemplatifs et prophétiques», qui dans leurs vers louent la beauté de l'Amazonie et le lien entre l'homme et la nature.

Au paragraphe 73 de l'exhortation, abordant le thème de l'inculturation, François écrit: «il faut valoriser cette mystique autochtone de l’interconnexion et de l’interdépendance de toute la création, une mystique de gratuité qui aime la vie comme un don, une mystique d’admiration sacrée devant la nature qui déborde de tant de vie». Mais il ajoute que la «relation avec Dieu présent dans le cosmos» doit devenir «de plus en plus la relation personnelle avec un Tu qui soutient sa réalité et veut lui donner un sens, un Tu qui nous connaît et nous aime». C’est alors le Pape ajoute les vers de Mgr Casaldáliga Pla:

«Mon ombre flotte, au milieu des bois morts.
Mais l’étoile est née sans reproche
sur les mains de cet enfant, expertes,
qui conquièrent les eaux et la nuit.
Il doit me suffire de savoir
que tu me connais
tout entier, bien avant ma naissance.»

Les funérailles du prélat clarétain sont célébrées ce dimanche 9 août à Batatais. Les communautés de Batatais, Ribeirão Cascalheira et São Félix do Araguaia ont par ailleurs prévu des temps de prière en mémoire du défunt.

Vatican News Service - TC

09 août 2020, 14:09