Recherche

Vatican News
Les dégâts de l'incendie à l'intérieur de la cathédrale de Nantes, le 18 juillet 2020. Les dégâts de l'incendie à l'intérieur de la cathédrale de Nantes, le 18 juillet 2020.  (AFP or licensors)

Nantes: un bénévole du diocèse avoue avoir mis le feu à la cathédrale

Le bénévole du diocèse chargé de fermer la cathédrale de Nantes est bien l'auteur de l'incendie qui a ravagé le grand orgue et une partie de l'édifice le 18 juillet 2020. L'homme est passé aux aveux et a été placé en détention provisoire, le 25 juillet, pour destructions et dégradations par incendie.

L'homme «a reconnu, lors de l'interrogatoire de première comparution devant le juge d'instruction, avoir allumé les trois feux dans la cathédrale: sur le grand orgue, le petit orgue et dans un panneau électrique», a précisé le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, au quotidien Presse-Océan. Cet homme de 39 ans, qui était chargé de fermer la cathédrale la veille de l'incendie, a été mis en examen pour destructions et dégradations par incendie et placé en détention provisoire.

 

Placé en garde à vue quelques heures après l'ouverture de l'enquête, le 18 juillet, puis remis en liberté le lendemain soir, l'homme a été à nouveau interpellé le 25 juillet. Les enquêteurs souhaitaient l'interroger car aucune trace d'effraction n'avait été constatée et trois départs de feu avaient été découverts. Ce Rwandais, venu se réfugier en France il y a quelques années, travaillait comme servant d'autel à la cathédrale depuis quatre ou cinq ans.

Selon son avocat, il regrette amèrement les faits, il est rongé par le remords et dépassé par l'ampleur qu'ont pris les événements. Mais il ne semble pas s'être expliqué sur les motifs de ses actes. Il encourt une peine de 10 ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende, a précisé le procureur.

(cath.ch)

26 juillet 2020, 10:57