Recherche

Vatican News
Cours dans une école à Morges (Suisse), le 11 mai 2020 Cours dans une école à Morges (Suisse), le 11 mai 2020  (ANSA)

Les évêques d'Autriche saluent l'enseignement de l'éthique dans les écoles

Une nouvelle matière fait son apparition dans les programmes scolaires des élèves autrichiens: l’éthique, proposée comme un autre choix possible face à l’enseignement de la religion. La Conférence épiscopale autrichienne voit d’un œil favorable cette décision du gouvernement.

Vatican News

«Le Secrétariat général de la Conférence épiscopale autrichienne se félicite de l'introduction d'une matière éthique obligatoire pour tous les élèves qui ne suivent pas d'enseignement religieux confessionnel», écrivent les évêques dans une déclaration signée par le Secrétaire général de l’épiscopat autrichien, Mgr Peter Schipka. «L'expérience de plus de 20 ans d'enseignement de l'éthique à l'école a montré que c'est précisément au niveau du deuxième cycle de l'enseignement secondaire que cette forme d'enseignement a fait ses preuves, et qu'elle sera désormais adoptée dans le système scolaire ordinaire», peut-on lire. La Conférence épiscopale se dit convaincue que les élèves qui se sont retirés de l'enseignement religieux confessionnel et ceux qui n'ont pas de confession religieuse et ne s'inscrivent pas à l'enseignement religieux en tant que matière gratuite, bénéficieront de cette initiative.

Les thèmes abordés

«Face aux défis croissants d'une société pluraliste, l'éducation éthique est essentielle pour tous les élèves, y compris ceux qui ne suivent pas d'enseignement religieux confessionnel», affirment les évêques. Les programmes montrent «que tous les sujets traités dans l'enseignement de l'éthique sont depuis longtemps également des sujets d'enseignement religieux. Il s'agit, par exemple, de l'examen des questions fondamentales de la vie humaine, des droits de l'homme et de la personne, de la préoccupation pour les autres cultures et religions, de l'éducation au jugement autonome et de la protection de l'environnement et du climat, ainsi que des questions éthiques sociales et économiques et de la promotion du développement général de la personnalité des élèves».

En matière d'éducation religieuse, analysent les évêques, ces sujets sont enseignés dans une «perspective transparente et concrète, ancrée dans l'appartenance religieuse», et aussi discutés dans le contexte de différentes positions religieuses et idéologiques. Cette «discussion rationnelle» des contenus de l'enseignement éthique et religieux permet aux élèves d'aborder également leur propre identité. L'éducation religieuse initie donc la réflexion et le discours et encourage les élèves à penser de manière indépendante et critique. Elle les conduit également à une approche religieuse et pluraliste des différentes positions éthiques. (RB)

01 juillet 2020, 11:08