Recherche

Vatican News
2020.06.05 Vetrate - Santissima Trinità

Méditation de la solennité de la Sainte Trinité : « Au Nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit »

Le Père jésuite Adrien Lentiampa nous introduit à la méditation de la solennité de la Sainte Trinité.

Chers Frères et Sœurs,

Aujourd’hui l’Église nous donne de contempler le mystère de la Trinité. Cette solennité nous rappelle que toute notre vie chrétienne a sa source et son terme « au Nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit ». S’il est vrai que la solennité d’aujourd’hui nous conduit à méditer ce qu’est Dieu en lui-même, il faut bien dire aussi que ce mystère de la Sainte Trinité nous concerne directement, en ce qu’elle nous invite à vivre de la vie même Dieu, en devenant fils et filles du Père, par le Christ notre Seigneur, et en nous laissant conduire, jour après jour, par l’Esprit de Dieu, l’Esprit d’amour, dont Jésus nous a fait le don sur sa croix glorieuse.

En ce sens, la révélation faite à Moïse sur la montagne du Sinaï, l’objet de la première lecture de ce dimanche, est très parlante. En effet, le Dieu d’Israël se présente à Moïse comme le Seigneur miséricordieux. Le vrai nom de Dieu, l’unique visage qui lui convient, est donc la miséricorde et la tendresse. C’est certainement parce qu’il a bien saisi cela que Moïse peut demander au Seigneur de marcher au milieu du peuple dont il avait reçu mission de conduire à la terre promise : bien qu’il soit conscient que ce peuple a la nuque raide, il sait aussi que le Seigneur, étant un Dieu d’amour et de miséricorde, saura lui pardonner et faire de lui son héritage.

Et si Moïse a fait cette demande uniquement pour le peuple d’Israël, l’Évangile de ce jour nous révèle que cette requête se réalise et s’accomplit pleinement pour nous en Jésus Christ. En effet, c’est en Jésus que Dieu se fait vraiment l’un de nous pour marcher au milieu de nous. Voilà pourquoi je disais tout à l’heure que ce mystère de la Trinité nous concerne directement : en Jésus, Dieu manifeste son amour débordant pour chacun nous, au point de faire de nous ses fils et ses filles bien-aimés. En naissant parmi nous, en devenant l’un de nous, mourant sur la croix pour nous, Jésus nous associe de manière définitive à sa propre vie, qui est la vie même de Dieu. C’est cela le sens de ce beau verset de l’Évangile de ce jour : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle ». Nous avons donc en nous la vie éternelle, dès maintenant, si nous acceptons d’être frères et sœurs de Jésus.

Mais que veut dire avoir en nous la vie éternelle dès maintenant ? La réponse nous est donnée dans la deuxième lecture de ce jour : c’est être dans la joie, vivre dans la perfection de l’amour et dans la paix… En un mot, il s’agit, pour chacun de nous, d’avoir les mêmes attitudes que celles qui se vivent au sein de la Trinité Sainte : l’accord parfait et l’amour mutuel.

Nous l’avons donc compris, chers Frères et Sœurs : fêter la solennité de la Sainte Trinité, c’est s’engager à vivre de la même manière que la Trinité Sainte ; c’est vouloir vivre, dès maintenant, la vie même de Dieu. Aurions-nous le courage d’inviter le Seigneur à marcher au cœur de nos vies, comme l’a fait Moïse sur la montagne du Sinaï ? À chacun d’y répondre. Mais sachons que c’est là la condition pour que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ, l’amour de son Père, et la communion de leur Esprit demeurent toujours avec nous !

AMEN 

Méditation de la solennité de la Sainte Trinité avec le Père jésuite Adrien Lentiampa
07 juin 2020, 20:43