Recherche

Vatican News

Les évêques africains et européens pour un partenariat juste entre leurs continents

L'Union européenne et l'Union africaine préparent actuellement le 6e sommet de leurs dirigeants. Dans cette optique, la COMECE et le Symposium des conférences épiscopales d'Afrique et de Madagascar (SCEAM) ont élaboré une contribution commune sur le futur partenariat UE-Afrique.

Le cardinal Jean-Claude Hollerich sj et le cardinal Philippe Nakellentuba Ouédraogo, respectivement présidents de la COMECE et du SCEAM, ont exprimé leurs vives inquiétudes quant aux conséquences que subissent actuellement de nombreuses personnes, familles et communautés, en particulier celles qui se trouvent dans des situations de détresse, de vulnérabilité et de faiblesse tant en Afrique qu'en Europe, frappées toutes deux par la pandémie de Covid-19.

Relance de la coopération internationale

Dans une contribution conjointe préparée par leurs secrétariats basés à Bruxelles et à Accra pour le Sommet UE-UA d'octobre 2020, la COMECE et le SCEAM encouragent les décideurs politiques européens et africains à concentrer leurs travaux préparatoires sur les principes de «la dignité humaine, la solidarité, l'option préférentielle pour les pauvres, la destination universelle des biens, la promotion du développement humain intégral, la gestion responsable de toute la création, ainsi que la poursuite du bien commun».

«Nous sommes fermement convaincus que l'Afrique et l'Europe pourraient devenir les moteurs d'une relance de la coopération multilatérale», affirment les deux présidents en préambule du document.

Commentant le lancement de la contribution commune, le cardinal Hollerich rappelle les racines communes et la proximité géographique de l'Europe et de l'Afrique, soulignant «la responsabilité de l'Europe de partager la paix et la prospérité avec ses voisins».

Le document, intitulé «La justice doit fleurir et la paix s’épanouir pour toujours» propose une série de recommandations avec des dispositions spécifiques ; celles-ci visent à remodeler les relations politiques et économiques intercontinentales afin d'établir un partenariat juste et responsable axé sur les citoyens. À cet égard, les évêques européens et africains appellent à un partenariat pour le développement humain intégral, l'écologie intégrale, la sécurité humaine et la paix, ainsi que pour le déplacement des personnes.

Recommandations de la COMECE et du SCEAM

Les évêques recommandent l’instauration de politiques qui permettront un partenariat plus équitable entre l'Europe et l'Afrique. Dans le domaine de l'investissement, ils proposent de «promouvoir l'investissement durable en tant qu'outil permettant de supprimer les obstacles persistants à l'accès équitable aux services sociaux de base et de favoriser le développement humain en reflétant les besoins locaux, en créant des emplois décents et en offrant un accès impartial aux entrepreneurs des deux continents».

Dans le domaine de l'éducation, ils proposent de «soutenir la création d'écoles et d'établissements de santé dans les zones rurales, dotés d'installations et de personnel modernes et fonctionnels». Il faut aussi «promouvoir l'application des nouvelles technologies pour surmonter la fracture entre les zones rurales et urbaines».

Dans le domaine de l'exploitation des ressources naturelles, «promouvoir la préservation de la biodiversité, améliorer la gestion des océans et investir dans des technologies vertes innovantes, tout en soutenant les efforts visant à améliorer la résilience et l’adaptation au climat».

La paix sur le continent africain est aussi une question cruciale, c'est pourquoi les évêques attirent l'attention sur la nécessité d'une «approche intégrale, donnant la priorité à la promotion de la sécurité des personnes et des biens, des familles et des communautés, en intensifiant les efforts de prévention et de consolidation de la paix ; à cet égard, en prévoyant la possibilité de promouvoir des actions à un stade précoce, où les prémisses d'un éventuel conflit violent peuvent être transformées».

Le message du cardinal Ouédraougo, président du SCEAM

 

Le message du cardinal Hollerich, président de la COMECE
10 juin 2020, 11:40