Recherche

Vatican News
Le cardinal Renato Corti, ici avec le Pape François lors du Consistoire de 2016. Le cardinal Renato Corti, ici avec le Pape François lors du Consistoire de 2016. 

Le cardinal Renato Corti est mort à 84 ans

Le cardinal Corti était évêque émérite de Novare où il a exercé son ministère de 1990 à 2011. François l'avait créé cardinal lors du Consistoire de 2016, un an après l’avoir choisi pour rédiger les méditations du Chemin de croix au Colisée.

Le cardinal Renato Corti est décédé ce matin, mardi 12 mai 2020, vers 9 heures à Rho, dans la province de Milan, dans le collège des Oblats des Saints Ambroise et Charles où il résidait depuis 2011. Il était logé dans une chambre simple, menant une vie discrète. Même devenu cardinal, il continuait à assurer des services de sacristain, comme la préparation de l’autel avant la messe dans la chapelle. Il est décédé dans la sérénité, comme l'ont raconté les personnes qui l'ont assisté jusqu'au dernier moment et en particulier au cours des derniers mois, où il a le plus souffert du point de vue de sa santé.

Moins médiatique que d'autres évêques italiens, mais prêcheur estimé, il a dirigé les exercices spirituels à la Curie du Vatican en 2005, les derniers du pontificat de Jean-Paul II, tandis qu'à l'invitation du Pape François, il a écrit les méditations du Chemin de croix au Colisée pour le Vendredi Saint 2015. Il avait déjà dépassé la limite des 80 ans lors de son entrée au Sacré-Collège en 2016, au terme du Jubilé de la Miséricorde, et ne faisait donc pas partie des cardinaux électeurs.

Dans la filiation de Paul VI et du cardinal Martini

Né le 1er mars 1936 dans la province de Lecco, en Lombardie, le cardinal Corti avait commencé son ministère sacerdotal dans les mains du futur saint Pape Paul VI, le cardinal Giovanni Battista Montini, alors chef de l'Église ambrosienne, qui l’ordonna prêtre du diocèse de Milan en 1959. L'abbé Renato Corti consacrera l’essentiel de son sacerdoce dans les années 1960 et 1970 à la formation, notamment comme directeur spirituel et recteur de séminaire.

Homme d'une profonde spiritualité, disciple du cardinal Martini, dont il a été vicaire général à Milan et par lequel il a été ordonné évêque en 1981, il a choisi la même devise épiscopale que le saint cardinal John Henry Newman: "Cor ad cor loquitur" ("Le cœur parle au cœur"). Après neuf ans comme évêque auxiliaire de Milan, il est transféré en 1990 à Novare, où il restera 21 ans.

Par ailleurs, entre 2005 et 2015, il a occupé le poste de vice-président de la Conférence épiscopale italienne.

L'hommage du Pape à un «passionné de l'Évangile»

Dans son télégramme de condoléances, adressé à l'actuel évêque de Novare, le Pape François rend hommage «à l'intense ministère spirituel et pastoral qu'il a déployé sans s'économiser, et même en se consumant pour l'Évangile, d'abord dans son diocèse natal de Milan, en particulier dans la formation des séminaristes et des prêtres, et comme vicaire général, et ensuite durant de longues années comme un doux et sage pasteur de l'Église de Novare. Je pense aussi à son amour pour la mission et au ministère de la prédication qu'il a exercé avec une grande générosité, toujours animé par le désir passionné de communiquer l'Évangile du Christ», ajoute l'évêque de Rome.

 

 

12 mai 2020, 12:25