Recherche

Vatican News
Mgr Ignatius Kaigama, archevêque d'Abuja, la capitale nigeriane. Mgr Ignatius Kaigama, archevêque d'Abuja, la capitale nigeriane.  

L'archevêque d'Abuja invite à la coexistence pacifique des religions

Mgr Kaïgama a lancé une invitation à la paix que chaque leader religieux au Nigeria est ammené à cultiver pendant cette période de confinement.

Vatican News

Lors de la messe chrismale du Jeudi Saint, Mgr Ignatius Kaïgama, l'archevêque de la capitale nigeriane Abuja a lancé une invitation à prêcher la coexistence pacifique des religions dans son pays, en mettant à profit l'actuelle période de confinement. «Le message de solidarité, de fraternité, de pardon et de réconciliation et notre humanité commune devraient résonner plus fort que jamais dans nos mosquées et églises vides», a t-il expliqué au cours de son homélie. 

«Le Seigneur nous demande une pratique religieuse qui aide les croyants à traduire la crainte de Dieu en amour authentique pour leur prochain», a-t-il ajouté. Mgr Kaigama s'est ensuite adressé aux prêtres en les invitant à honorer leur vocation non seulement par une relation saine avec Dieu, mais aussi en aidant les pauvres et tous ceux qui sont abandonnés, marginalisés et stigmatisés par la société. L'archevêque d'Abuja les a donc invités, en ces temps de «grand stress, d'anxiété et de peur», à s'écouter et à «ne pas prêcher uniquement en chaire» mais à attirer l'attention des fidèles, «maintenant plus que jamais, sur les choses de là-haut et pas seulement sur celles de la terre»

Comme les responsables musulmans, les leaders catholiques du Nigeria, pays où l'islam est majoritaire, réitèrent régulièrement leurs appels à la coexistence, dans un pays marqué notamment par les exactions terroristes du groupe Boko Haram. 

 

11 avril 2020, 15:51