Recherche

Vatican News
Le cardinal Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg et président de la Comece. Le cardinal Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg et président de la Comece.  (Archeveche de Luxembourg / SCP)

Le message de Pâques des Églises européennes

En ces temps de grande souffrance pour les personnes, les familles et les communautés en Europe et dans le reste du monde, le Cardinal Jean-Claude Hollerich, président de la Commission des Épiscopats de l'Union européenne (COMECE), et le Pasteur Christian Krieger, président de la Conférence des Églises européennes (CEC), ont rédigé un message pascal conjoint.

Les populations européennes, tout comme une bonne partie du reste du monde, abordent ce temps de Pâques dans la douleur, avec la solitude engendrée par les impératifs de confinement, mais aussi pour beaucoup, l'épuisement lié à la maladie du Covid-19 et pour certains, le deuil. Le message conjoint de la Comece et de la CEC vise donc à apporter un soutien aux chrétiens qui, même s'ils sont confinés, «célèbreront cette année la victoire de la vie en espérant combattre la mort».

Le cardinal Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg et président de la Comece, nous explique en quoi cette façon atypique de célébrer le temps pascal peut devenir une occasion de renforcer notre foi, et il est explique quel est le vœu que les Églises européennes adressent à un monde blessé et souvent considéré comme "déchristianisé". Chaque chrétien est invité à agir comme Simon de Cyrène, en aidant le Christ à porter la croix de l'humanité, à accueillir l'espérance et à ne pas se contenter de vivre sa pratique religieuse dans une logique consumériste.

Entretien avec le cardinal Hollerich

Texte intégral du message de Pâques de la Comece et de la CEC

«Les chrétiens se préparent à commémorer la passion et la mort du Christ, et à célébrer sa résurrection dans la gloire d'une manière totalement nouvelle. Cette année, pour Pâques, ces croyants ne pourront pas se réunir pour prier et chanter ensemble, se rassembler en silence devant Dieu, écouter sa parole ou pour partager ensemble le pain et la coupe.

Cette année, notre célébration de la victoire par le Christ sur la mort intervient alors que la pandémie de Covid-19 ravage le monde, causant deuil et souffrance parmi tous les peuples. Confinés dans nos foyers ou dans un isolement volontaire, les croyants célébreront cette année la victoire de la vie en espérant combattre la mort.

Plus que jamais, l'actualité nous rappelle combien l'espoir est une dimension de la Foi. «Car nous avons été sauvés, mais c’est en espérance» affirme Saint Paul dans sa Lettre aux Romains, avant de poursuivre en disant : «voir ce qu’on espère, ce n’est plus espérer : ce que l’on voit, comment peut-on l’espérer encore ? Mais nous, qui espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance.» (Romains 8 : 24-25)

Que l'Évangile de Pâques insuffle l’espérance dans le cœur et la pensée des chrétiens, que le souffle de Dieu anime notre attente inébranlable pour que l'Eglise et chacun d'entre nous deviennent porteurs d'espérance et de lumière dans notre monde ravagé par tant de souffrances.

Que Dieu, trois fois Saint, Celui qui est, qui était et qui est à venir, bénisse son humanité et la garde.

Le Christ est ressucité, Il est vraiment ressucité !»

08 avril 2020, 12:30