Recherche

Vatican News
Une statue du Christ resuscité placée devant une église de Barcelone Une statue du Christ resuscité placée devant une église de Barcelone  (AFP or licensors)

Déconfinement en Espagne : les évêques appellent à travailler avec espérance et communion

Dans un document, la conférence épiscopale espagnole réagit au plan de déconfinement progressif dévoilé par le Premier ministre Pedro Sanchez il y a quelques jours. Les évêques appellent l’ensemble de la société à affronter cette situation dans la charité ; et souhaitent voir la vie de l’Église retrouver sa normalité.

Le gouvernement de Madrid a planifié un déconfinement progressif du pays en quatre phases ; chacune d’elles durera 2 semaines et dépendra bien évidemment de l'évolution de la pandémie. L’Espagne devrait donc retrouver une certaine normalité à la fin du mois de juin, a affirmé Pedro Sanchez.

Suite à ces annonces, le comité exécutif de la conférence épiscopale espagnole (CEE) a publié une note adressée à «l'ensemble de la société espagnole». Dans ce document, les évêques remercient Dieu du fait que la pandémie soit «sous contrôle» et estiment qu’une reprise des activités habituelles est envisageable, à condition de respecter les mesures et précautions de rigueur.

L'aide de l'Église à la reconstruction du pays

«Après ce moment de douleur et de souffrance dû à la mort d'êtres chers et à de graves problèmes de santé, sociaux, économiques et d'emploi, affirme le texte, nous devons affronter cette situation avec espérance, en favorisant la communion et en nous sentant appelés à exercer la charité personnelle, politique et sociale». Exprimant ses condoléances à toutes les familles endeuillées par la disparition de leurs proches, l’épiscopat espagnol déclare qu'il souhaite célébrer «dans les prochaines semaines les rites funéraires avec ceux qui le demandent dans chaque paroisse et, ultérieurement, dans une célébration diocésaine pour manifester l'espérance que nous offre le Seigneur ressuscité».

L'Église exprime sa gratitude à tous les agents de santé ainsi qu’aux prêtres, aux consacrés et aux laïcs et rend hommage à l’esprit de disponibilité et de service dont ils ont fait montre ces dernières semaines. «Nous continuerons à promouvoir le travail de la Caritas et des autres institutions de l'Église pour atténuer les conséquences de la pandémie, écrit encore la CEE qui, comme aide concrète, offre les principes de la Doctrine sociale de l’Église et l’action des catholiques pour la reconstruction de la vie sociale et économique du pays.

Tous responsables de la vie en commun

Pour ce qui est de la vie de l’Église, les évêques disent vouloir «retourner progressivement à la normalité». Dans cette phase de transition, ils décident de maintenir le renoncement à la messe dominicale publique et suggèrent aux personnes à risque, âgées ou malades, de rester chez elles et de suivre les célébrations à travers les différents médias à leur disposition. Demande est faite aux prêtres et à leurs collaborateurs de tout faire pour faciliter la célébration et la prière, en tenant compte des mesures d’hygiène préconisées.

Un appel est également lancé aux administrations publiques, aux partis politiques, aux organisations patronales et syndicales, associations, institutions et à tous les citoyens afin qu'ils collaborent tous «en faveur du bien commun». «Nous sommes tous appelés à être responsables de la vie en commun pour éviter autant que possible la propagation du virus, pour aider les pauvres et ceux qui souffrent le plus des conséquences de cette pandémie». Enfin, la CEE dit prier pour les chercheurs en quête d’un remède au Covid-19, ainsi que pour l’unité du pays.

30 avril 2020, 12:22