Recherche

Vatican News
Point de dépistage installé à l'entrée du St. Vincent's Hospital de Sydney Point de dépistage installé à l'entrée du St. Vincent's Hospital de Sydney  (ANSA)

Covid19: l’engagement de l’Eglise australienne

Dans un communiqué, la conférence épiscopale d'Australie réaffirme l’engagement des structures de santé et des divers réseaux d’aide catholiques auprès des personnes âgées, particulièrement exposées au virus.

Le président de la conférence épiscopale, Mgr Mark Coleridge, souligne qu’il s’agit d’une «aide de qualité et d'un soutien compatissant à destination de tous ceux qui souffrent du coronavirus». L’archevêque de Brisbane rappelle également que «les prêtres, les religieux et religieuses, les agents pastoraux et les organismes chargés des services sociaux travaillent également sur les besoins spirituels, émotionnels et psychologiques des personnes directement touchées par le virus, ainsi que de celles pour lesquelles la quarantaine et l'isolement -nécessaires pour leur sécurité et leur santé-  sont particulièrement pesants».

L’éducation n’est pas en reste. Dans ce contexte si particulier, les enseignants d’établissements catholiques continuent de soutenir leurs élèves, notamment ceux dont les parents se trouvent en première dans la lutte contre la pandémie.

Les structures de l’Église à disposition

Pour venir en aide à l’Etat et aux collectivités de manière encore plus concrète, l’on réfléchit à suspendre temporairement les activités de plusieurs structures afin de les transformer en logements pour les personnes contaminées ou les travailleurs à risque contraints de vivre loin de leur famille. «Avec près de 1 400 paroisses et 1 700 écoles réparties sur tout le territoire, l’Eglise dispose de nombreux bâtiments pouvant être utilisés à cette fin», souligne la présidente de Catholic Emergency Relief Australia, le principal organe caritatif catholique australien. «Etant une partie très importante de la communauté australienne, poursuit-elle, l’Église catholique prend très au sérieux son travail pour endiguer la pandémie».

Dans cette optique, Mgr Coleridge dit vouloir créer une base de données recensant les bâtiments de l’Église qui pourraient se muer -dans le contexte de la crise actuelle, mais aussi en prévision d’autres phases d’urgence- en centres d’accueil pour les personnes déplacées, en banques alimentaires ou autres structures au service de toute la communauté.

L’île-continent compte quelque 5 000 cas de coronavirus ; selon le ministre de la Santé, Paul Kelly, la propagation de la maladie semble ralentir. Les habitants des villes ont été priés de ne pas s’approcher des villages isolés afin de ne pas mettre les communautés rurales qui y vivent en danger ; nombre de ces localités ont en effet un accès limité aux services sanitaires et médicaux.

01 avril 2020, 12:57