Recherche

Vatican News
Notre-Dame de Guadalupe, sainte patronne des Amériques Notre-Dame de Guadalupe, sainte patronne des Amériques 

A Pâques, l'Amérique latine et les Caraïbes consacrées à la Vierge de Guadalupe

Le 12 avril prochain, en la solennité de la Résurrection du Seigneur, le continent sud-américain et les Caraïbes seront consacrés à Notre-Dame de Guadalupe depuis Mexico, par la présidence du Conseil épiscopal latino-américain (CELAM).

Notre-Dame de Guadalupe, «Mère de l’Eglise en Amérique latine et aux Caraïbes», sera spécialement invoquée le jour de Pâques «pour lui demander la santé et la fin de la pandémie» de coronavirus, comme l’explique la présidence du CELAM dans un message daté du 31 mars dernier.

Toutes les cloches du continent retentiront à midi

Mgr Miguel Cabrejos Vidarte, archevêque de Trujillo et président du CELAM, explique que «le moment présent exige de nous, en tant que pasteurs, de voir et d'écouter les souffrances de nos peuples, en insufflant l'espérance et en tournant nos yeux vers notre Mère du Ciel».

La présidence du CELAM, unie aux évêques du Mexique, se retrouvera donc à 12H00 le 12 avril prochain en la Basilique nationale de Mexico. A midi précises, les cloches de toutes les églises d'Amérique latine et des Caraïbes sonneront, ce qui marquera le début de la récitation du chapelet missionnaire, offert pour la santé des peuples des cinq continents. Puis dans la basilique de Mexico sera célébrée la messe du jour de Pâques, «culminant avec l’acte de consécration à Notre Mère – avec la prière proposée par le CELAM – en lui présentant une offrande florale, dans le lieu même où le Pape François, en février 2016, a prié en silence la Vierge de Guadalupe pour le monde entier». Tous les pays du continent sont invités, par le biais des médias, à se joindre à la célébration.

Les évêques se disent confiants dans le fait que la Vierge Marie puisse ouvrir à tous les fidèles «les portes de l’espérance», fortifier leur foi, et les engager à un «amour solidaire», spécialement avec ceux qui aujourd’hui expérimentent «la maladie, la douleur, la pauvreté, la solitude, la crainte et l’inquiétude».

Plus de 10 000 cas en Amérique latine

La pandémie de Covid-19 gagne du terrain en Amérique latine, continent marqué par la pauvreté et des systèmes sanitaires souvent fragiles. 182 personnes sont mortes du coronavirus sur 10 435 cas déclarés en Amérique latine, selon les chiffres officiels paru le 27 mars dernier. Les pays les plus touchés sont le Brésil, l'Equateur et le Chili. Au cours des dernières semaines, chaque Etat a renforcé les restrictions pour tenter d'endiguer la progression de la pandémie. Des mesures de confinement obligatoire ont ainsi été décrétées au Venezuela, en Argentine, en Colombie, en Bolivie, au Salvador et au Panama. Le Honduras, le Pérou, l'Equateur et le Guatemala ont mis en place des couvre-feux élargis. Les frontières sont fermées dans la quasi-totalité de la région.

01 avril 2020, 11:08