Recherche

Vatican News
Des affiches de campagnes aux élections municipales de Paris. Des affiches de campagnes aux élections municipales de Paris.   (ANSA)

Municipales: les évêques de France rappellent l'importance du scrutin local

À deux jours du premier tour des élélections municipales en France, la Conférence des évêques fait entendre sa voix. Sur le compte Twitter de la CEF, l’Église de France rappelle l’importance de ce scrutin local pour la vie du pays, alors que de nombreuses crises, comme celle du coronavirus, suscitent l’inquiétude.

Olivier Bonnel - Cité du Vatican

La Conférence des évêques de France (CEF) remercie les équipes municipales sortantes pour leur engagement, et le service qu’elles ont rendu à la vie commune des citoyens, peut on lire sur le fil Twitter de la CEF.

Les évêques saluent également le soin apporté par l’immense majorité des municipalités à l’entretien des églises et autres bâtiments cultuels. Ils apprécient la qualité des relations entre les équipes municipales et les paroisses.

La qualité du lien social, un bien à préserver

L’Église de France rappelle en effet l’importance de ce lien local: Les crises traversées montrent le rôle important des municipalités pour la qualité du climat social en France soulignent en effet les évêques, qui rappellent que «voter, c’est afficher notre cohésion», d’autant plus dans une société qui vit dans l’angoisse, accentuée par l’épidémie actuelle.

«L’attention aux besoins de tous que portent les élus locaux atténue bien des tensions, mais leurs moyens sont de plus en plus limités», mettent néanmoins en garde les évêques qui dressent quelques critères pour faire son choix lors de ces municipales: repérer ce qui nous rend heureux et ce qui peut soutenir les habitants les plus fragiles, aider à accueillir les nouveaux arrivants, ou ouvrir les richesses de la culture à ceux qui ont le moins de possibilités d’y accéder.

Servir le bien commun

L’Église de France ne passe pas non plus sous silence les nombreux lieux de culte qui ont été pris pour cible ces derniers mois dans le pays: cimetières juifs et églises catholiques profanés, mosquées taguées, pèlerins agressés… «la violence ne remplace pas le dialogue», écrivent les évêques.

La CEF insiste aussi sur l’importance, au cours de ces élections municipales, de promouvoir la transition écologique, dans la dynamique de l’encylique Laudato Si' du Pape François.

«J’appelle chacun à participer aux élections municipales en dépassant ses seuls intérêts personnels. Veillons en particulier aux propositions pour réduire la fracture sociale et convertir la violence latente dans notre société» écrit sur ce fil Twitter Mgr Eric de Moulins-Beaufort, l’archevêque de Reims et président de la conférence épiscopale. «Au nom des évêques de France,  conclue t-il, j’encourage les candidats. Ils incarnent un appel pour chacun à dépasser ses seuls intérêts, à s’investir pour le bien commun. L’être humain est un être social, qui s’accomplit dans de larges et généreuses relations».

13 mars 2020, 15:46