Recherche

Vatican News
Des religieuses du Burkina Faso. Des religieuses du Burkina Faso.  (SESAME PICTURES)

L'AED rend hommage aux martyrs de la foi

Si la Nuit des Témoins a dû être reportée, à cause de la crise sanitaire sans précédent provoquée par l'épidémie de coronavirus, l’AED souhaite néanmoins maintenir l’hommage qui devait être rendu aux martyrs de la foi et propose à tous un rassemblement virtuel ce 27 mars.

Des milliers de personnes prévoyaient cette semaine de participer comme chaque année à nos Nuits des Témoins pour rendre hommage aux martyrs d’aujourd’hui et aussi écouter les témoignages du Burkina Faso, de Terre sainte et du Venezuela. Malgré le confinement l’AED veut maintenir cette prière en donnant rendez-vous ce vendredi 27 mars :

A 12h00, en direct sur sa page Facebook, l’AED rendra depuis sa chapelle un hommage aux martyrs en dévoilant leur portrait et leur biographie.

Pour matérialiser ce rassemblement spirituel, l’AED propose de se géolocaliser sur ce lien et de réciter la prière des martyrs, depuis son lieu de confinement, à midi ou à un autre moment de la journée.

L’AED invite à s’unir tout spécialement aux chrétiens du Venezuela, de la Terre sainte et du Burkina Faso, pays des trois invités de notre Nuit des Témoins qui seront spirituellement présents ce 27 mars:

Mgr Jaime Villarroel, évêque de Carupano, Venezuela : «En ce moment, je devrais être avec vous. Mais nous avons dû hélas y renoncer. Ici au Venezuela, nous nous trouvons aussi enfermés. La situation est très difficile, le système est détruit et la société démantelée. Nous essayons malgré tout cette semaine de porter de la nourriture aux 600 enfants que nous nourrissons habituellement, mais la situation est très précaire. Prions ensemble dans l’attente de Pâques.»

Père Johnny Abu Khalil, curé de Taybeh, Terre Sainte: «Aujourd’hui, le monde entier est confiné, en train de vivre ce que nous, Palestiniens, nous vivons depuis des décennies. Les routes sont coupées, les commerces fermés. Comme nous, Palestiniens, vous êtes contrôlés dès que vous sortez… mais ces contrôles, contrairement aux nôtres, sont pour le bien commun et ne vous humilient pas. Ce virus unit le monde entier dans une situation difficile mais après lui, espérons que le monde sera uni dans la paix, la fraternité, la justice.»

Sœur Julienne Nikiema, religieuse de Notre Dame du Lac Bam, Burkina Faso : «Je me réjouissais de vous voir à l’occasion de la Nuit des Témoins, mais l’homme propose et Dieu dispose. Je vous encourage vivement à rester fermes dans la foi. Que cette maladie avec ses causes et conséquences ne soit pas pour nous une occasion de chute mais une croix que nous portons avec Jésus-Christ.» 

26 mars 2020, 18:05