Recherche

Vatican News
Locaux du Parlement européen à Strasbourg Locaux du Parlement européen à Strasbourg  (ANSA)

Brexit : les évêques se mobilisent pour les citoyens de l’UE

Les évêques britanniques et gallois demandent aux fidèles d'informer leurs amis et parents européens sur le dispositif d’enregistrement pour les citoyens européens (EU Settlement Scheme). Ils se disent préoccupés notamment pour les personnes âgées et vulnérables, qui pourraient avoir des difficultés à remplir le formulaire en ligne, ou qui ne sauraient rien des risques encourus si leur demande n'était pas présentée à temps.

Lisa Zengarini- Cité du Vatican

Alors que Londres a annoncé les détails de son nouveau système controversé d'immigration à points qui entrera en vigueur le 1er janvier 2021, l'Église d'Angleterre et du Pays de Galles se mobilise pour aider les Européens vivant au Royaume-Uni dans les procédures nécessaires pour continuer à vivre légalement dans le pays. D'ici le 30 juin 2021, les citoyens de l'UE, de l'Espace économique européen (EEE), ainsi que ceux de Suisse, d'Islande, de Norvège et du Liechtenstein résidant en Grande-Bretagne devront s'inscrire sur une plateforme spéciale mise en place par les autorités britanniques : le Settlement Scheme.

On estime qu'un quart des ayants droit n'ont pas encore fait de demande. S'ils ne se conforment pas à la nouvelle procédure dans le délai imparti, ils perdront leur droit de résider, de travailler et d'accéder aux services dans le pays. C'est pourquoi les évêques d'Angleterre et du Pays de Galles demandent aux fidèles d'informer leurs amis et parents européens sur ce dispositif d’enregistrement.

Les paroisses invitées à publier toutes les informations nécessaires

Comme l’explique dans une lettre Mgr Paul McAleenan, le président du Bureau pour la politique de migration de la Conférence des évêques (Cbcew), l’inquiétude concerne surtout les personnes âgées et vulnérables qui éprouveront des difficultés à remplir le formulaire en ligne, ou qui ne sauraient rien des risques qu’elles encourent si leur demande n'est pas présentée à temps. La lettre invite donc également les paroisses à publier dans leurs bulletins toutes les informations nécessaires sur les procédures à suivre et les adresses internet à consulter pour obtenir de l'aide.

Tour de vis pour les immigrants non qualifiés

Le nouveau système de points décrit mercredi par la ministre de l'Intérieur Priti Patel n’est guère favorable aux immigrants peu qualifiés et ne parlant pas, ou peu, l’anglais.

En pratique, le visa ne sera accordé qu'aux candidats étrangers ayant obtenu un minimum de 70 points, attribués uniquement à ceux qui ont des offres d'emploi avec un salaire annuel supérieur à 25 600 livres sterling (30 280 euros), un diplôme d'études supérieures, une qualification pour les postes à pourvoir au Royaume-Uni et une bonne connaissance de l'anglais.

20 février 2020, 16:28