Recherche

Vatican News
L'Université pontificale grégorienne de Rome est dirigée par les jésuites et dépend du Saint-Siège. L'Université pontificale grégorienne de Rome est dirigée par les jésuites et dépend du Saint-Siège.  

Rome: 25 nouveaux diplômés en protection des mineurs à l'Université grégorienne

La cinquième promotion du programme d’étude en protection des mineurs de l’Université pontificale grégorienne de Rome, a été diplômée ce vendredi 14 février 2020. Ce cours d’un semestre avait été créé en 2016 pour former des experts de la prévention des abus sexuels sur mineurs; les victimes sont au cœur de son approche.

Le père Hans Zollner, SJ, président de la Commission pontificale pour la protection des mineurs, a ainsi présenté la cérémonie ce vendredi: «Les diplômés de notre cours sont maintenant prêts à explorer, inventer des solutions et analyser les domaines dans lesquels des mesures de protection doivent encore être développées. Ils sont prêts à mettre en œuvre ces mesures dans leur contexte d'origine - ce que nous, en tant qu'étrangers, ne pouvons pas faire. Ils rentrent chez eux prêts à chercher ce qui doit être changé, car ils connaissent très bien leur propre pays, leur propre diocèse et leur propre culture».

Garantir l’Église comme lieu sûr

Devant les 25 diplômés originaires de 19 pays différents, la professeur néerlandaise Myriam Wijlens, professeur de droit canonique à la faculté de théologie de l’université d’Erfurt (Allemagne), a quant à elle prononcé un discours sur «L’Église, un lieu sûr pour les enfants. Opportunités et défis pour le ministère de la protection». 

Au nom d’évêques et de supérieurs majeurs, Myriam Wijlens a mené de nombreuses enquêtes pénales canoniques préliminaires en écoutant victimes et accusés. La professeur Wijlens est déléguée du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens auprès de la Commission Foi et Constitution au sein du Conseil œcuménique des Eglises et experte auprès de la Commission internationale anglicane-catholique romaine.

Le principe de responsabilité

Avant la cérémonie officielle de diplôme, les 25 élèves ont partagé les résultats de leur recherches. «Chacun a une responsabilité dans la protection des mineurs et des adultes vulnérables. Chaque niveau de la société doit être tenu pour responsable», «Nous devons tous connaître nos limites en tant que travailleurs pastoraux: clergé, religieux et laïcs», «Il est nécessaire de mettre fin à toute forme d'infantilisation institutionnelle et de traiter les personnes en formation comme des enfants. Une vie évangélique va de pair avec le respect de la liberté individuelle et des besoins personnels pour une formation humaine mature», sont quelques-unes des réflexions ayant émané de leur travaux.

Des formations uniques au monde

Chaque année depuis 2016, l'Université pontificale grégorienne tient ce séminaire, coordonné par Sœur Karolin Kuhn, Dr Katharina A. Fuchs et le père Antonio Carrón de la Torre, afin de former des experts en matière de prévention des abus sexuels sur mineurs. Depuis, l’université jésuite romaine dispense aussi des licences et des masters en protection des mineurs. Un cursus qui fait partie des initiatives pionnières et mondiales au sein de l’Église pour la prévention des abus sexuels de mineurs. 

14 février 2020, 14:14