Recherche

Vatican News
Pâques orthodoxe en Syrie (Photo d'illustration) Pâques orthodoxe en Syrie (Photo d'illustration)  (AFP or licensors)

Mgr Pascal Gollnisch: «Il faut une communion spirituelle avec les chrétiens d’Orient»

De passage à Rome pour l’assemblée de la Roaco, le directeur général de l’Œuvre d’Orient revient sur la situation des différentes communautés chrétiennes qui vivent entre crainte et espérance dans une région bouleversée.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel - Cité du Vatican

L’Assemblée plénière annuelle de la Roaco, la Réunion des Œuvres d'aide aux Églises orientales, s’est tenue la semaine passée au Vatican. Une fois par an, elle réunit les organismes catholiques œuvrant pour les chrétiens d‘Orient afin de partager ensemble les enjeux auxquels font face les minorités locales, ainsi que pour coordonner l’aide qui leur est apportée. Dans un Moyen-Orient toujours plus en ébullition, entre crises irakienne, libanaise, guerre en Syrie et tensions entre l’Iran et les États-Unis, le sort des chrétiens est de nouveau posé, tout comme la place qu’ils jouent dans leurs sociétés respectives.

Un travail essentiel d’éducation

Depuis 1856, l’Œuvre d’Orient est engagée auprès de ces chrétiens dans vingt-trois pays au Proche et Moyen-Orient, dans la Corne de l’Afrique, en Europe Orientale et jusqu’en Inde. Au-delà de l’aide financière pour soutenir des projets de reconstruction, dans des pays marqués par la guerre comme le nord de l’Irak ou certaines régions de Syrie, cette institution accorde une place fondamentale à l’éducation, en finançant des écoles, par exemple. C’est en effet là que se joue l’avenir des communautés locales, dans un brassage essentiel pour ces sociétés. La plupart des écoles chrétiennes de ces pays accueillent en effet une majorité d’élèves musulmans.

Le rapport sur le renforcement de l’action de la France dans la protection du patrimoine du Moyen-Orient, commandé il y a an par la présidence de l’État français et confié à Charles Personnaz, avait insisté sur l’importance cruciale de ces écoles et la nécessité de les soutenir; une suggestion qui a, semble-t-il, été prise en compte, puisque le président Emmanuel Macron, profitant de sa visite ces jours-ci en Terre Sainte, a annoncé la création d’un fonds de l'État français pour les écoles chrétiennes francophones au Moyen-Orient.

Un autre regard sur ces communautés

Venu à Rome à l’occasion de la réunion de la Roaco, Mgr Pascal Gollnisch, le directeur général de l’Œuvre d’Orient –qui faisait d’ailleurs partie de la délégation ayant accompagné le président français à Jérusalem- revient sur les attentes de ces communautés qu’il connait bien, ces chrétiens qui ont célébré la nativité avec des sentiments contrastés. Il rappelle également que notre regard doit changer sur ces chrétiens, s'inscrire, non pas dans une logique d’assistance, mais bien de fraternité. Car, en Occident, notre destin est lié avec ces chrétiens du monde Méditerranéen. 

Entretien avec Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l'Œuvre d'Orient
24 janvier 2020, 16:30