Recherche

Vatican News
Saint Charbel Maklouf Saint Charbel Maklouf 

Histoire de sainteté : saint Charbel Maklouf

Youssef Makhlouf naît le 8 mai 1828 dans le village le plus élevé du Liban, à 1800 mètres d’altitude. Fils d’une modeste famille de paysans, il hérite de sa mère une foi profonde. A vingt ans, il choisit la vie monastique et frappe à la porte du monastère de Notre-Dame de Maïfouk. Il est fêté le 24 décembre au Liban.

Youssef Makhlouf (1828-1898), devient moine en 1853 sous le nom de Charbel. Il étudie ensuite la théologie et est ordonné prêtre en 1859. En février 1875, le père Charbel obtient de son supérieur la faveur de se retirer dans l’ermitage voisin du monastère. Pendant 23 ans, jusqu’à sa mort, il mènera désormais une vie de prière.

Le 16 décembre 1898 pendant la messe, Charbel est frappé d’une attaque de paralysie. Il meurt huit jours plus tard, le 24 décembre vers cinq heures du soir, pendant la vigile de Noël. Les miracles de saint Charbel ont dépassé les frontières du Liban. Les guérisons faites par son intercession se comptent par dizaines de milliers et concernent des croyants de toutes les religions et confessions.

Le 5 décembre 1965, il est béatifié et le 9 octobre 1977, le pape Paul VI célèbre sa canonisation dans la basilique de Saint-Pierre de Rome.

Saint Charbel Makhlouf est pour l’Église catholique un symbole d’union entre l’Orient et l’Occident. Une vie intensément immergée en Dieu racontée par sœur Catherine Aubin 

Histoire de sainteté : saint Charbel Maklouf
22 décembre 2019, 13:32