Recherche

Vatican News
Photo d'illustration Photo d'illustration  (AFP or licensors)

Les catholiques d’Angleterre et du Pays de Galles appelés à se rendre aux urnes

Dans un message publié à l’issue de leur Assemblée plénière qui vient de s’achever à Leeds, dans le nord de l’Angleterre, les évêques de la Cbcew ont insisté sur l’importance des élections anticipées du 12 décembre prochain pour l’avenir du pays et pour son futur rapport avec l’Union européenne. Ils appellent les électeurs à faire leur choix en conscience.

«Ces élections sont extrêmement importantes pour le Royaume-Uni et les catholiques ne peuvent rester sur le bas-côtés à regarder», peut-on lire dans ce message des évêques d’Angleterre et du Pays de Galles. Ils exhortent leurs fidèles à prendre part au vote en gardant à l’esprit «le bien commun, celui de toute personne et de la société dans son ensemble».

Voter selon l’Évangile

Les électeurs catholiques sont en particulier invités à fonder leur choix sur une précise évaluation, «à la lumière des enseignements de l’Église» des positions politiques des candidats. Plusieurs questions sont centrales à commencer par la défense de la vie et la dignité de toute personne humaine. Il faudra ainsi prêter attention à la manière dont les politiques se prononcent sur l’avortement, l’euthanasie mais aussi sur la manière dont ils comptent prendre en charge les personnes vulnérables, qu’il s’agisse de personnes âgées, malades, pauvres ou migrantes.

Le droit des parents à éduquer leur enfants dans la foi et le soutien aux écoles catholiques sont également des facteurs à prendre en compte. Lors de cette assemblée plénière, Mgr Markus Stock, l’évêque de Leeds et président de la commission pour l’éducation catholique de la Cbcew, s’inquiétait également des pressions de certaines organisations qui souhaiteraient mettre fin au financement des établissements d’inspiration religieuse. Il souhaite que les politiques se prononcent sur l’autonomie des centres éducatifs catholiques lorsqu’il faut recruter du personnel ou sélectionner de nouveaux élèves. Il faudrait que les plus de 2 000 établissements scolaires catholiques qui forment le second service d’instruction du pays, puissent continuer à enseigner le catéchisme, et que leurs professeurs puissent, eux aussi, avoir droit à une formation en continue.

Se montrer civil, même lorsqu’on parle Brexit

La campagne électorale est dominée par la question du Brexit, et la sortie du Royaume Uni de l’Union européenne alimente un débat politique toujours plus vif. Les évêques demandent aux responsables politiques d’échanger de manière civile et non en s’insultant, en se fondant sur la vérité et non sur des promesses irréalisables. 

«Quel que soit le futur des rapports avec les pays européens, la Grande Bretagne doit s’engager, comme partenaire international clé, à promouvoir la paix, la sécurité et prendre de nouvelles responsabilités vis-à-vis de la planète» ont souhaité les évêques.

Autres points soulevés

Lors de leur assemblée, les évêques de la conférence épiscopale d’Angleterre et du Pays de Galles ont également évoqué plusieurs projets en cours. L’initiative «The God who speak» sera lancée demain dimanche, au premier jour de l’Avent et en partenariat avec la Société biblique. Elle vise à aider les fidèles à redécouvrir la richesse des Écritures, et la manière dont elles sont une aide au quotidien.

L'assemblée a également approuvé de nouvelles directives pour le soutien diocésain aux personnes âgées seules et vulnérables, dont le nombre est en augmentation au Royaume-Uni.

Enfin, les évêques ont donné leur feu vert: le pays sera à nouveau consacré à la Mère de Dieu le 29 mars 2020 au terme d’un pèlerinage au sanctuaire marial de Walsingham, le plus important d’Angleterre. Depuis le Moyen-âge, la Vierge Marie avait été la protectrice de l'Angleterre, un dévouement qui s’était perdu avec la réforme. 

30 novembre 2019, 17:46