Recherche

Vatican News
Des Texans participant à un rassemblement de solidarité avec les victimes de la fusillade survenue le 1er septembre 2019 au Texas. Des Texans participant à un rassemblement de solidarité avec les victimes de la fusillade survenue le 1er septembre 2019 au Texas. 

Les évêques américains appellent à un meilleur contrôle des ventes d’armes

Une nouvelle fusillade a endeuillé les États-Unis le week-end dernier. Ce dimanche 1er septembre, un jeune homme armé a tiré sur des passants et des automobilistes, en faisant neuf morts et en blessant 21. Les évêques lancent un nouvel appel à éradiquer cette plaie.

Lisa Zengarini – Cité du Vatican

Dans une déclaration après la nouvelle fusillade survenue au Texas, le cardinal DiNardo, archevêque de Galveston-Houston et président de la Conférence épiscopale américaine, s’est déclaré «profondément attristé de voir encore une fois des scènes de violence et de mépris pour la vie humaine qui se répètent sur les routes de notre nation».

Dimanche, un jeune homme échappé d’un contrôle routier a tiré avec un fusil sur des policiers et sur des passants, avant d’être abattu dans un centre commercial situé entre les communes de Midland et Odessa. Parmi les victimes figure une petite fille de 17 mois. La tragédie est survenue à peine un mois après le massacre d’El Paso, toujours au Texas, qui avait coûté la vie à 22 personnes, et de celui de Dayton, dans l’Ohio, dans lequel neuf personnes avaient été tuées. Depuis le début, les autorités ont recensé 38 fusillades de masse.

Des politiques toujours plus permissives sur les ventes d’armes au Texas

La multiplication de ces épisodes sanglants ne semble pas avoir convaincu l’État du Texas et revoir dans un sens plus restrictif sa politique sur les ventes d’armes, parmi les plus permissives aux États-Unis. Au contraire, le 1er septembre, le Parlement local a ratifié 12 nouvelles lois qui autorisent le port d’armes dans les églises, les synagogues, les lieux de culte, les universités, et même les maisons familiales qui accueillent des enfants pour l’adoption. Par ailleurs, les propriétaires d’un appartement ne pourront plus empêcher que les locataires possèdent des armes, ni n’effectueront des contrôles sur les personnes qui prennent la fuite après des catastrophes naturelles, en apportant avec eux des fusils et des pistolets.

Les évêques, pour leur part, n’ont cessé d’appeler au contraire à une législation plus restrictive. Dans sa déclaration après la nouvelle stratégie au Texas, le cardinal DiNardo a adressé un nouvel appel aux «leaders et fidèles catholiques, à travailler infatigablement pour éradiquer les causes de ces crimes : des assauts horribles qui, a-t-il expliqué, démontrent sans équivoque l’existence indéniable du mal».

03 septembre 2019, 16:25