Recherche

Vatican News
Mgr Socrates Villegas, ici lors d'une manifestation en novembre 2017. Mgr Socrates Villegas, ici lors d'une manifestation en novembre 2017. 

Philippines: des milliers de catholiques dans la rue pour soutenir leurs évêques

Aux Philippines, des milliers de catholiques sont descendus dans la rue, mercredi, afin d’apporter leur soutien aux hommes d’Église accusés de conspiration contre le président Rodrigo Duterte.

Le chef de l’État philippin, coutumier des provocations anti-catholiques, a accusé plusieurs évêques et prêtres d’œuvrer à son renversement. Cette fois, les tensions dépassent le cadre des simples attaques verbales, puisque le Département de la Justice a prévu d’ouvrir une enquête préliminaire à l’encontre de plusieurs personnalités d’Église pour avoir contribué à la diffusion d’une vidéo accusant le président d’implication dans le trafic de drogue.

L’enquête pourrait aussi viser la vice-présidente Leni Robredo en personne. Cette ancienne avocate, connue pour son action en faveur des droits de l’homme, malgré son pouvoir constitutionnellement limité, apparait comme un rempart de l’état de droit dans un contexte d’autoritarisme croissant du président.

Prier pour ceux qui souffrent de fausses accusations

Des milliers de catholiques sont descendus dans les rues mercredi, notamment 3000 personnes à Linguayen-Dagupan, ville dont l’archevêque, Mgr Socrates Villegas, fait partie des personnes accusées de sédition. Mgr Villegas, qui fut président de la conférence épiscopale de 2013 à 2017, se défend de vouloir créer un trouble politique : «Mon devoir est de réveiller les consciences, a-t-il expliqué dans un message. Mon feu intérieur vient de l’esprit de l’Évangile, et non pas d’un cœur subversif».

Alors que des milliers de personnes ont été abattues en pleine rue dans le cadre de la guerre anti-drogue qui vaut au président Duterte une grande popularité, plusieurs évêques ont appelé les catholiques à se lever pour la vérité, la justice et les droits de l’homme. Le cardinal Tagle lui-même, archevêque de Manille, a lancé un appel au clergé et aux catholiques à offrir des messes ce dimanche 4 août «pour tous ceux qui souffrent à cause de la persécution et de fausses accusations». Une «prière pour la Nation» sera lue dans toutes les églises de la capitale des Philippines.

(Avec Ucanews)

02 août 2019, 12:09