Recherche

Vatican News
Arrestation d'une membre du réseau d'action franciscaine, le 18 juillet 2019 à Washington. Arrestation d'une membre du réseau d'action franciscaine, le 18 juillet 2019 à Washington.  (AFP or licensors)

États-Unis: les organisations catholiques se mobilisent pour les migrants

Aux États-Unis, les relations entre l’Église catholique et Donald Trump se tendent autour des questions migratoires.

Une manifestation de désobéissance civile a été organisée hier à Washington avec le soutien de plusieurs organisations catholiques. De nombreux participants ont été arrêtées. Les jésuites du Canada et des Etats-Unis, la Conférence des religieuses des États-Unis ou encore l’antenne américaine du mouvement Pax Christi avaient soutenu ce rassemblement contre la réforme de l’immigration de l’administration Trump, qui a mis en place depuis le 15 juillet des mesures pour durcir les critères d’admission des demandes d’asile et faciliter les expulsions.

Rassemblés devant le Sénat, les participants à ce rassemblement ont prié, écouté des témoignages de migrants terrorisés à l’idée d’être séparés de leurs enfants, et ils ont lu les messages de soutien de certains évêques. Certains participants ont formé une croix humaine. 70 personnes ont été arrêtées parmi lesquelles sœur Pat Murphy, une religieuse de 90 ans active auprès des migrants et réfugiés à Chicago. «Nous sommes ici parce que l’Évangile nous oblige à agir et nous sommes indignés par le traitement horrible réservé aux familles et en particulier aux enfants», a expliqué une représentante de la conférence des religieuses américaines.

La dénonciation d'un «climat de peur»

Depuis plusieurs jours, les manifestations et prises de position de responsables religieux se sont multipliés. Mardi, le cardinal Daniel DiNardo, le président de la conférence épiscopale, avait écrit au président Trump en dénonçant un «climat de peur», «contraire aux valeurs américaines et chrétiennes».

Et même le cardinal-archevêque de New York Timothy Dolan, qui connaît personnellement Donald Trump et qui avait participé à sa cérémonie d’intronisation à la Maison Blanche le 20 janvier 2017, a dénoncé la répression brutale en rappelant que les États-Unis sont depuis leur origine «une nation d’immigrés».

De nombreuses paroisses et associations sont actives auprès des migrants. Christopher Kerr, le directeur exécutif du Réseau de solidarité ignatien, a expliqué que des manuels d’urgence sont distribués lors des messes en espagnol, et que de nombreuses paroisses font valoir leur statut de «sanctuaire» pour garantir la protection des familles. Ces organisations catholiques assurent que la campagne de désobéissance civile ne fait que commencer.

19 juillet 2019, 13:04