Recherche

Vatican News
“J’ai vu et je témoigne”, tel est le titre de cet album paru en France le 16 avril dernier “J’ai vu et je témoigne”, tel est le titre de cet album paru en France le 16 avril dernier 

De jeunes chanteurs répondent à l’appel du Synode des jeunes

Le Synode d’octobre 2018 sur “Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel” porte ses premiers fruits en matière d’évangélisation. Le XIe Forum international des jeunes, qui se conclut aujourd’hui au Vatican, témoigne de la sensibilité des jeunes aux appels contenus dans l’exhortation apostolique post-synodale "Christus Vivit". Sur le terrain, des initiatives ont déjà vu le jour, comme ce CD paru en France en avril dernier, “J’ai vu et je témoigne”. Sa genèse est étroitement liée au dernier Synode.

Colombe de Barmon – Cité du Vatican

«La voie de la beauté a été pendant des siècles une des modalités privilégiées d’expression de la foi et de l’évangélisation», rappelle le Document final du synode d’octobre dernier. C’est dans cet esprit qu’un groupe de sept jeunes chrétiens a composé l’album “J’ai vu et je témoigne”. Ces 16 chants polyphoniques invitant à la prière, veulent toucher les cœurs par la beauté du chant liturgique. Frère Jean-Yves, de la communauté Saint Jean, est à l’origine de cette initiative.

Un projet né du Synode

«Nous voulons offrir une icône évangélique: l’apôtre Jean (…), il est à la fois la figure exemplaire du jeune qui choisit de suivre Jésus et “le disciple que Jésus aimait”»: c’est à la lecture de cette phrase du Document préparatoire que l’idée a germé dans l’esprit du frère Jean-Yves. Pour valoriser ce modèle pour la jeunesse, Frère Jean-Yves a immédiatement pensé au chant, lui-même étant passionné de musique.

Par la suite, la création de l’album et la composition des chants a suivi l’évolution du Synode: «Ils ont été écrits pendant la durée de préparation du Synode, et puis nous avons contacté d’autres jeunes pour commencer à répéter, à chanter ces chants. Nous avons enregistré le CD pendant le déroulement du Synode des jeunes en octobre 2018», explique frère Jean-Yves.

La parution de l’album, le 16 avril dernier, est proche de celle de la publication de l’Exhortation apostolique post-synodale Christus vivit, le 2 avril.

Un outil d’évangélisation

Le Synode des jeunes a par ailleurs résonné comme un appel à la mission. La musique se prête particulièrement à cette évangélisation, le chant sacré permettant de toucher du doigt le mystère de Dieu. «L’importance de la musique est tout à fait particulière; nous dit le Document final du Synode, elle représente un véritable environnement où les jeunes sont constamment plongés, comme une culture et un langage capables de susciter des émotions et de modeler une identité. Le langage musical représente aussi une ressource pastorale qui interpelle en particulier la liturgie et son renouveau».

Entretien avec frère Jean-Yves

 

22 juin 2019, 14:03