Cerca

Vatican News
Du 6 au 27 octobre 2019, l’assemblée spéciale du Synode des évêques pour la région amazonienne rassemblera les évêques des régions amazoniennes de Bolivie, du Brésil, de Colombie, d’Équateur, de Guyana, de Guyane, du Pérou, du Surinam et du Venezuela. Du 6 au 27 octobre 2019, l’assemblée spéciale du Synode des évêques pour la région amazonienne rassemblera les évêques des régions amazoniennes de Bolivie, du Brésil, de Colombie, d’Équateur, de Guyana, de Guyane, du Pérou, du Surinam et du Venezuela. 

Synode Amazonie: Mgr Lafont analyse l'Instrumentum Laboris

Le synode sur l’Amazonie du mois d’octobre prochain est sur les rails. Présenté lundi 17 juin en Salle de presse du Saint-Siège, l’Instrumentum Laboris, le document de travail de l’assemblée, revient sur les défis que l’Eglise doit affronter dans cette région amazonienne, qui couvre neuf pays différents et de nombreuses réalités, tant géographiques qu’ecclésiales.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel - Cité du Vatican

Le texte , fruit de la réflexion portée par le Repam, le réseau ecclésial pan-amazonien, veut mettre en valeur la nécessité de protéger une zone essentielle à la survie de la planète mais aussi la dignité de ses habitants: de nombreuses communautés autochtones qui vivent aujourd’hui menacées par la prédation des ressources naturelles. Ce document dresse aussi des pistes pastorales pour que l’Eglise puisse trouver de nouvelles voies afin d’annoncer l’Evangile qu’elle puisse, comme le suggère le Pape François, trouver un «visage amazonien».

Parmi les observateurs privilégiés de cette réalité amazonienne figure Mgr Emmanuel Lafont, évêque de Cayenne en Guyane française. Il sera l’un des pères synodaux au mois d’octobre. Il revient pour nous sur ces populations indigènes qui vivent dans son diocèse, souvent abandonnées et qui sont pourtant au cœur des préoccupations de l’Eglise

Entretien avec Mgr Emmanuel Lafont, évêque de Cayenne en Guyane
18 juin 2019, 07:12