Cerca

Vatican News
57e assemblée générale des évêques catholiques du Brésil 57e assemblée générale des évêques catholiques du Brésil 

Les évêques brésiliens préoccupés par l’emploi et la violence

La Conférence des évêques du Brésil (CNBB) a publié ce 9 mai un document attirant l'attention sur les graves problèmes que connaît la population du pays, tels que l'augmentation du chômage, qui touche 13 millions de Brésiliens.

Silvonei José Protz - Aparecida

L'épiscopat brésilien, réuni en sa 57ème Assemblée générale, du 1er au 10 mai, à Aparecida, a publié aujourd'hui le «Message de la CNBB au peuple brésilien». Dans ce document, les évêques avertissent que l'option d'un libéralisme exacerbé et pervers qui déshydrate l'État au point de l'éliminer, ignorant les politiques sociales d'importance vitale pour la majorité de la population, favorise l'accroissement des inégalités et la concentration des revenus dans des niveaux intolérables, rendant les riches plus riches au détriment des plus pauvres toujours plus pauvres.

Le document attire l'attention sur les graves problèmes que connaît la population du pays, tels que le chômage croissant. Il s’agit là d’«un autre fléau social» dont sont affectés 13 millions de Brésiliens, sans compter les 28 millions qui ont un travail précaire, selon les données de l'IBGE, l’institut brésilien de géographie et de statistiques. Cela montre que les mesures prises pour le combattre, jusqu'ici, ont été inefficaces. En outre, il est nécessaire de préserver les droits des travailleurs.

Les évêques dénoncent la violence

La violence, comme le souligne le message, atteint des niveaux insupportables. «Dans nos oreilles de pasteurs vient le cri des mères qui enterrent leurs jeunes enfants assassinés, des familles qui perdent leurs proches et de toutes les victimes d'un système qui instrumentalise et déshumanise les gens, dominé par l'indifférence. Le féminicide, le monde souterrain des prisons et la criminalisation de ceux qui défendent les droits de l'Homme exigent des actions vigoureuses en faveur de la vie et de la dignité humaine», dit le texte.

Selon le document, «le vrai disciple de Jésus aura toujours dans l'amour, le dialogue et la réconciliation le moyen efficace de répondre à la violence et à l'insécurité, inspiré par le commandement "Tu ne tueras point" et non dans des projets qui rendent la possession et l’utilisation des armes plus flexibles».

Élection d’un nouveau président

Lors de cette assemblée, les évêques ont élu Mgr Walmor Azevedo, archevêque de Belo Horizonte, la capitale de l’État du Minas Gerais, au centre du Brésil, président de la CNBB pour un mandat de quatre ans. Le 1er vice-président est Mgr Jaime Spengler, archevêque de Porto Alegre (Rio Grande du Sud), et le second Mgr Mario Antonio da Silva, évêque de Roraima, État frontalier du Venezuela, au cœur de l’Amazonie.

09 mai 2019, 17:46