Cerca

Vatican News
Banff National Park, Alberta, Canada, avril 2019 Banff National Park, Alberta, Canada, avril 2019  (AFP or licensors)

Histoire de Sainteté: sainte Marie de l'Incarnation

Ce dimanche, sœur Catherine Aubin nous présente sainte Marie de l'Incarnation, religieuse française mystique et missionnaire qui donna sa vie pour l'Église du Canada.

Sr Catherine Aubin - Cité du Vatican

Marie Guyart naît à Tours, en France, le 28 octobre 1599.  Veuve à 19 ans, avec un fils de six mois, elle liquide le commerce de son mari voué à la faillite.  À compter de cette époque, elle est favorisée de grâces mystiques qui intensifient son union avec Dieu à qui elle parle. Poursuivie par son appel à la vie religieuse, elle confie à sa sœur la charge et l’éducation de son fils de 12 ans et entre au monastère des Ursulines de Tours en 1631. Elle y prend le nom de Marie de l’Incarnation.

En 1639, elle répond à l’appel de Dieu de venir au Canada pour «y faire une maison à Jésus et à Marie». Arrivée à Québec, Marie de l’Incarnation écrit: «La première chose que nous fîmes fut de baiser cette terre en laquelle nous étions venues pour y consommer nos vies pour le service de Dieu». Elle ne retournera jamais en France.

Canonisée en avril 2014, elle est appelée "mère de l'Église canadienne" par son engagement entre 1639 et 1672. Après quatre siècles, l'exemple de sa vie et sa doctrine continuent de rayonner et d'attirer à Dieu ceux et celle qui apprennent à la connaître. Son expérience mystique et missionnaire, enracinée dans le terreau de la vie concrète quotidienne, exerce une fascination et lance un appel à nos contemporains.

Sainte Marie de l'Incarnation a été béatifiée par le pape Jean-Paul II le 22 juin 1980 et canonisée par le pape François le 3 avril 2014.

Histoire de sainteté: sainte Marie de l'Incarnation
28 avril 2019, 17:53