Recherche

Vatican News
Le nonce apostolique au Nicaragua Mgr Sommertag aux côtés du père Cardenal. Le nonce apostolique au Nicaragua Mgr Sommertag aux côtés du père Cardenal.  

Nicaragua: le Père Ernesto Cardenal n'est plus suspendu

Le Pape François a décidé d'annuler les sanctions canoniques qui pesaient sur le prêtre, proche de la théologie de la libération. Il avait été publiquement réprimandé par Jean-Paul II lors de son voyage au Nicaragua en 1983.

Olivier Bonnel-Cité du Vatican 

Heureux et serein. C'est par ces mots que le nonce apostolique au Nicaragua Mgr Waldemar Sommertag a décrit l'état d'esprit du père Ernesto Cardenal, après avoir concélébré dimanche 17 février la messe à l'hôpital de Managua. C'est là que le prêtre, âgé aujourd'hui de 94 ans se repose après de graves ennuis de santé. Le représentant du Saint-Siège au Nicaragua était venu aussi faire part au père Cardenal de la décision du Pape François de lever la suspension a divinis qui le visait depuis 1985.

Le 30 janvier 1985, la sanction visant ce prêtre très charismatique au Nicaragua tombait de Rome, en raison de son engagement politique auprès du régime sandiniste. Le père Cardenal, prônant la théologie de la libération, était en effet rentré dans le gouvernement dirigé par Daniel Ortega, comme ministre de la culture. 

Supsension a divinis

Lors de son voyage au Nicaragua effectué en 1983, le Pape Jean-Paul II avait publiquement réprimandé le père Cardenal, venu le saluer sur le tarmac de l'aéroport de Managua, une scène qui avait fait le tour du monde. Le Pape polonais avait alors demandé au prêtre de démissionner et de se conforter aux prescriptions canoniques. Face au refus de Cardenal de quitter son poste, il sera suspendu a divinis par la Congrégation pour la doctrine de la foi, l'interdisant de célébrer tout sacrement.

Ernesto Cardenal abandonnera le Front sandiniste et son combat politique en 1994, protestant contre la dérive autoritaire du président Daniel Ortega.

Première messe depuis 34 ans

Ces dernières semaines, Mgr Waldemar Sommertag avait rendu plusieurs fois visite au vieux prêtre, théologien et également poète, connu dans toute l'Amérique Latine, qui avait dans les années 1980 mené une grande campagne d'alphabétisation au Nicaragua qui lui valut une reconnaissance de l'Unesco. Grâce à cette intitiative, au moins 500 000 Nicaraguayens ont appris à lire et à écrire. 

La messe de dimanche, présidée par le nonce, était la première du père Cardenal depuis 34 ans, qui a concélébré la cérémonie depuis son lit d'hôpital. Le père Ernesto a fait part au nonce apostolique de sa gratitude envers le Pape François. 

18 février 2019, 16:11